RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Namur

Namur : la police durcit le ton face aux rodéos urbains

Le phénomène de "rodéos urbains" a augmenté dans le centre de Namur ces dernières semaines.
21 mai 2021 à 15:34 - mise à jour 24 mai 2021 à 08:55Temps de lecture2 min
Par Elisa Siderius

Courses de vitesse, dérapages, conduite sous influence… A Namur, la police lutte depuis plusieurs semaines contre les cow-boys de la route. Elle a décidé d’entamer une phase plus répressive dans le phénomène de "rodéos urbains".

Ils se retrouvent surtout le vendredi et le samedi soir à la Citadelle, en face du château de Namur ou à Jambes, sur le parking du cinéma Acinapolis. Les rassemblements de conducteurs en quête d’adrénaline ont augmenté près du centre de Namur, en particulier depuis la réouverture des terrasses.

La police namuroise a déjà effectué 15 retraits de permis de conduire et ouvert 36 dossiers. Mais les contrôles et les sanctions ne suffisent pas à calmer les débordements nocturnes sur la route.

Saisies de véhicules

Le chef de corps de la zone de police Namur Capitale, Olivier Libois, et le bourgmestre de Namur, Maxime Prévot, ont annoncé ce vendredi qu’ils allaient "passer à une phase explicitement répressive engageant davantage de moyens, lesquels s’additionneront aux poursuites judiciaires potentielles".

Cette potentielle mesure de saisie a peut être eu déjà un effet dissuasif. En effet, selon nos informations, en ce week-end de Pentcôte, aucune plainte, ni contestation n'a été notifiée. La météo peu clémente a sans doute joué un rôle également. 

De plus, la présence de nombreux policiers sur le terrain a peut être refroidi certaines tentations. 

La police namuroise va renforcer ses contrôles et procéder à des saisies de véhicules.
La police namuroise va renforcer ses contrôles et procéder à des saisies de véhicules. © Tous droits réservés

Concrètement, si des rodéos urbains se reproduisent à Namur, les policiers procéderont désormais à une saisie administrative des véhicules concernés, en plus des sanctions habituelles. C’est-à-dire que les conducteurs devront attendre 5 jours ouvrables et payer les frais de fourrière pour récupérer leur voiture. Le chef de corps et le bourgmestre précisent que le montant des amendes "pourra vite atteindre 1000 euros".

 

Aménager la voirie pour dissuader

Aménager la voirie pour dissuader

La ville de Namur compte renforcer la répression des "rodéos urbains", mais elle essaie aussi d’empêcher les excès de vitesse avec des aménagements aux endroits clés. Par exemple, elle a converti l’esplanade de la Citadelle de Namur en zone 30 et mis des ralentisseurs le long de celle-ci. Elle a également placé des potelets et bordures dans les rues aux alentours du château de Namur pour les rétrécir.

Olivier Libois et Maxime Prévot espèrent que ces différentes mesures permettront de limiter "les comportements nuisibles, dangereux et illégaux" sur la voie publique. Les contrôles de police reprendront dès ce week-end.

Sur le même sujet

Tuning et rodéos dans un zoning de Tubize: la police démunie, quelles solutions pour enrayer le phénomène?

Régions Brabant wallon

Articles recommandés pour vous