Namur : le permis pour construire un parking sous la place du Palais de justice est refusé

La construction du parking sous la place du Palais de justice doit s'accompagner d'un réaménagement de la place en surface.
28 avr. 2021 à 09:17 - mise à jour 28 avr. 2021 à 09:17Temps de lecture2 min
Par François Louis

C’est une tuile pour la majorité communale dirigée par Maxime Prévot : le fonctionnaire délégué de la Région wallonne a refusé de délivrer le permis pour le projet de parking de 388 places sous la place du Palais de Justice. Les craintes formulées par l’université de Namur (que les vibrations provoquées par les travaux seraient de nature à perturber gravement les activités scientifiques dans les labos voisins) ont été entendues. Il manquerait dans le dossier une analyse technique portant sur ces éventuelles nuisances.

Le bourgmestre Maxime Prévot ne comprend pas cette décision. "Pendant 55 pages, tous les feux sont verts : le parking est jugé utile à cet endroit, l’avis du DNF est favorable, les études vibratoires sont conformes… Et puis en un seul paragraphe, la décision affirme que les inquiétudes de l’université de Namur ne sont pas rencontrées. C’est une posture de précaution extrême."

Maxime Prévot dénonce aussi l’attitude "déloyale" de l’Université, "qui avait accompagné le projet depuis le début et notamment fait le choix avec la ville de la société Interparking, avant de changer de posture". "Nous allons évaluer les suites juridiques de cette décision, qui pourrait avoir des conséquences financières y compris pour l’université."

La ville a 20 jours pour introduire un éventuel recours.

Un projet abandonné ?

Le projet de parking pourrait-il être abandonné ? "Ce n’est pas le genre de la maison", commente Maxime Prévot. Mais nous devons analyser toutes les options : maintenir le projet, le modifier, intenter les éventuels recours…"

L'université de Namur, de son côté, se réjouit d'avoir été entendue. "Nous ne nous opposons pas par principe au projet de parking à cet endroit, précise le recteur Naji Habra. Mais le projet déposé par la ville, avec ses 5 étages, suppose de creuser dans la roche, ce qui entraînerait des vibrations considérables. Avec deux étages de moins, ce serait sans doute très différent, même s'il faudrait l'objectiver par des études." 

Ce projet de parking sous la place du Palais fait partie d’une stratégie globale de la ville visant à rendre le centre de Namur de plus en plus piétonnier, en captant les voitures à l’entrée de la corbeille. Un nouveau parking de 700 places est en cours de finalisation sous le Grognon. Et au Square Léopold, le projet immobilier de Besix, prévoit toujours la construction d’un parking de 900 places.

 

 

 

 

Articles recommandés pour vous