Namur : les cadenas des amoureux ne sont pas les bienvenus sur l'Enjambée, ils ont été retirés

Les cadenas des amoureux ne sont pas les bienvenus sur l'Enjambée, ils ont été retirés

© juliette Hariga

28 juil. 2020 à 16:12 - mise à jour 28 juil. 2020 à 16:12Temps de lecture1 min
Par Juliette Hariga

Vous les aviez peut-être remarqués ces derniers jours, quelques "cadenas des amoureux" ont fait timidement leur apparition sur la rambarde de l’Enjambée, la passerelle cyclo-piétonne qui enjambe la Meuse depuis le Grognon vers Jambes. Une équipe du Service Public de Wallonie (SPW) s’est chargée de retirer les cadenas ce mardi, car ce phénomène risque d’abîmer la passerelle.

Attacher un cadenas avec leurs initiales gravées, c’est devenu une coutume pour les amoureux du monde entier… A Rome à Paris notamment. Un phénomène qui a pris tellement d’ampleur qu’ à Paris une partie de la rambarde du Pont des Arts s’est écroulée il y a quelques années sous le poids des cadenas. 50 tonnes de cadenas tout de même.

La rambarde risque de s’abîmer

Avec sa structure légère en grillage, la passerelle namuroise n’est pas vraiment faite pour supporter le poids de ces élans amoureux. "Il faut savoir qu’on a un garde-corps qui n’est pas rigide, précise Christophe Blerot, porte-parole mobilité et infrastructures du SPW. Il répond à toutes les normes de sécurité mais il n’est pas du tout destiné à accueillir des éléments qui à terme vont peut-être représenter un certain poids et qui pourraient déformer la structure du garde-corps et représenter un risque pour la sécurité".

Il y a aussi le parti pris esthétique de la passerelle, épurée, aérienne, avec une vue sans obstacle sur la Meuse qu’il faut préserver.

Les cadenas des amoureux ne sont pas les bienvenus sur l'Enjambée, ils ont été retirés
Les cadenas des amoureux ne sont pas les bienvenus sur l'Enjambée, ils ont été retirés © Juliette Hariga

Faut-il dès lors cadenasser ces petits gestes d’amour, sortir la pince coupante ? La raison a parlé. Ces cadenas ont déjà été retirés. Et ce sera le cas à chaque fois que des amoureux voudront laisser ce type de souvenir sur l’Enjambée. On veut éviter l'envie de reproduire ce phénomène, ce qui pourrait poser un problème de gestion publique de la passerelle.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous