RTBFPasser au contenu
Rechercher

Natalie Dessay : "Mon dilemme était que j’avais une voix de jeune première, alors que j’avais plutôt envie de jouer les rôles de sorcières"

La soprano colorature revient sur plus de 20 ans de carrière lyrique dans un nouveau coffret paru chez Erato
28 avr. 2021 à 13:55Temps de lecture2 min
Par Demandez le programme

La soprano colorature revient sur plus de 20 ans de carrière lyrique dans un nouveau coffret, comprenant une trentaine de disques et 19 DVD, paru chez Erato. Natalie Dessay est un personnage à elle toute seule, charisme, talent, engagement et humour sont autant de qualificatifs qui lui conviennent parfaitement. 

Une voix soprano léger qui l’a menée vers les rôles de "gentilles", alors qu’elle se serait plus vue dans ceux de sorcières ou de méchante… Au micro de Brigitte Mahaux, elle raconte les metteurs en scène qui l’ont guidé, les rôles qui l’ont choisie… Les difficultés et les joies d’un métier exigent.

Tous les acteurs vous le diront, ce qui est drôle à jouer, c’est le rôle des méchants, le rôle des gentils, c’est chiant.

Natalie Dessay

Avant de se lancer dans une carrière lyrique de soprano colorature, alors qu’elle avait 25 ans, Natalie Dessay a commencé par le théâtre quand elle avait 18 ans et c’est seulement à 20 ans qu’elle s’est mise sérieusement au chant. Cette pratique de la comédie lui sera d’ailleurs très utile pour l’interprétation de ses rôles à l’opéra.

A la suite de son premier prix du Conservatoire de Bordeaux, la jeune Natalie intégrera le Chœur du Théâtre du Capitole de Toulouse. En 1989, l’Opéra de Paris l’invite à rejoindre son école d’art lyrique et lui offre d’interpréter l’Elisa du Re Pastore de Mozart et en 1994, elle incarne à Aix-en-Provence La Reine de la Nuit dans La Flûte enchantée de Mozart. Un rôle qui lui ouvrira alors les portes des plus grandes scènes internationales, du Metropolitan Opera de New York à Covent Garden à Londres (Marie dans La fille du Régiment de Donizetti), en passant par le Teater an der Wien (Mélisande dans le Pelléas de Debussy) et le Staatsoper de Vienne, la Scala de Milan, l’Opéra de Paris ou encore l’Opéra de Genève et l’Opéra de Chicago où elle incarne sa première Lucia di Lammermoor de Donizetti, qu’elle interprétera également au Metropolitan Opera de New York et à l’Opéra de Paris.

En mars 2008, elle reçoit le prestigieux Laurence Olivier Award pour sa performance dans La Fille du Régiment au Covent Garden de Londres aux côtés de Juan Diego Florez.

En 2013, sa carrière prend un nouveau tournant : elle décide de faire ses adieux à l’opéra, pour se consacrer la chanson et au théâtre. Elle a notamment beaucoup collaboré avec Michel Legrand, se produisant en concert à ses côtés et enregistrant avec lui deux albums, Entre elle et lui et Between yesterday and tomorrow.

A voir : le Duo de la Mouche, d'Orphée aux Enfers d'Offenbach

Loading...

Sur le même sujet

Midsummer Mozartiade : le festival bruxellois nous emmène dans la Rome antique avec La Clemenzia di Tito

Journal du classique

Les duos célèbres de compositeurs et réalisateurs : Jacques Demy, Michel Legrand et François Truffaut, Georges Delerue

Sur un air de cinéma

Articles recommandés pour vous