Info

Navalny : sa femme Ioulia dénonce la "lâcheté" du Kremlin avant un nouveau procès

14 févr. 2022 à 10:44Temps de lecture1 min
Par Belga

La femme d'Alexeï Navalny, Ioulia Navalnaïa, s'est insurgée lundi contre la "lâcheté" du Kremlin à la veille d'un nouveau procès de l'opposant emprisonné, qui risque 10 ans de prison supplémentaires.

Ce militant anticorruption aujourd'hui âgé de 45 ans, qui a s'est vu infliger une peine de deux ans et demi il y a un an, doit être jugé à partir de mardi dans deux nouvelles affaires pour "escroquerie" et "outrage" à un magistrat.

Il doit comparaître devant un tribunal moscovite par visio-conférence, d'une cellule dans sa colonie pénitentiaire à une centaine de kilomètres de Moscou. Ses proches affirment n'avoir pas eu l'autorisation d'assister à l'audience.    

"Ecoutez, bande de lâches et de crapules ! J'exige qu'on me laisse assister au procès de mon mari, j'en ai parfaitement ce droit", a écrit Ioulia Navalnaïa sur son compte Instagram, qualifiant ces nouvelles poursuites d'"illégales" et de "malhonnêtes". 

"Les gens au Kremlin ont tellement peur de lui qu'il va être le premier homme en Russie à être jugé directement de sa prison. Ils veulent le cacher à la vue de tous, de ses soutiens et des journalistes", a-t-elle ajouté.

En 2020, Alexeï Navalny a passé plusieurs mois en convalescence en Allemagne après avoir survécu à un empoisonnement par un agent innervant, dont il tient le président Vladimir Poutine pour responsable.

Ennemi juré du Kremlin, il a été arrêté en janvier 2021 à son retour dans son pays et condamné dans une veille affaire de fraude qu'il juge politique et fabriquée de toutes pièces. Une condamnation qui a provoqué une pluie de critiques et de nouvelles sanctions occidentales contre Moscou.

Dans ce nouveau procès, les enquêteurs accusent l'opposant d'avoir détourné plus de 4,7 millions de dollars de dons qui ont été versés à ses organisations, des accusations passibles d'une peine maximale de 10 ans de prison.

M. Navalny risque également jusqu'à six mois de prison pour outrage au tribunal au cours d'une de ses audiences l'année dernière.

Sur le même sujet

Russie : la justice confirme la condamnation d’Alexeï Navalny à 9 ans de prison

Monde

Guerre en Ukraine : "Ne devenons pas une nation de gens silencieux et effrayés", Navalny appelle les Russes à protester quotidiennement

Guerre en Ukraine

Articles recommandés pour vous