Guerre en Ukraine

Négociations de paix: pas de "neutralité" de l'Ukraine sans référendum, qui pourrait prendre plusieurs mois

© AFP

31 mars 2022 à 06:03Temps de lecture1 min
Par Belga

La question de la "neutralité" de l'Ukraine, l'un des points centraux des négociations avec la Russie pour mettre fin à la guerre initiée par cette dernière chez sa voisine, ne pourra être réglée que par la tenue d'un référendum, exigeant au moins trois millions de signatures citoyennes et qui pourrait prendre jusqu'à un an, a souligné jeudi dans une interview télévisée l'un des négociateurs ukrainiens, David Arakhamia, cité par les médias britanniques BBC et The Guardian.

 

Moscou, qui se dit menacée par l'extension de l'Otan, exige des garanties de Kiev assurant que l'Ukraine ne rejoindra pas l'Alliance atlantique et adoptera donc un statut "neutre".

Côté ukrainien, on indique analyser la proposition "en profondeur". Mais, a répété M. Arakhamia, il s'agit d'une "question citoyenne, pas politique". Un référendum doit donc être organisé, une "procédure longue qui peut seulement se poser dans un contexte pacifié".

Retrouvez tous nos articles sur l'invasion russe dans ce dossier: 

Sur le même sujet...

JT du 29/03/2022

Loading...

Sur le même sujet

Guerre en Ukraine : Zelensky face au parlement, couloir humanitaire et désertion de Tchernobyl, le point sur la situation ce 31 mars

Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : les séparatistes prorusses revendiquent d'importants gains territoriaux

Guerre en Ukraine

Articles recommandés pour vous