Négociations fédérales : le Vlaams Belang traite le CD&V de "torchon de la rue de la Loi"

Filip Dewinter, membre du Vlaams Belang, participe à une action de protestation du parti d'extrême droite devant le siège du CD&V avant une réunion des démocrates-chrétiens flamands en marge des pourparlers en cours pour former un nouveau gouvernement féd

© DIRK WAEM - BELGA

07 sept. 2020 à 09:55 - mise à jour 07 sept. 2020 à 09:55Temps de lecture1 min
Par Belga

Le Vlaams Belang a mené une action lundi matin devant le siège du CD&V à Bruxelles en lui reprochant d'avoir trahi son engagement en faveur d'un gouvernement reposant sur une majorité côté flamand.

Des activistes et quelques figures de proue du parti d'extrême droite agitaient, sous le nez des responsables du parti démocrate-chrétien flamand qui passaient, des serpillières et un panneau indiquant "CD&V: torchon de la rue de la Loi? ", en référence à des propos tenus en février dernier par le ministre de la Justice Koen Geens (CD&V).

Loading...

Ce dernier, qui venait d'échouer dans une mission confiée par le Roi à la recherche d'une coalition fédérale, avait assuré que son parti resterait fidèle à ses opinions et ne serait pas "le torchon de la rue de la Loi".

Après des mois de refus, le CD&V a marqué son accord la semaine dernière pour engager des pourparlers en vue d'une coalition ("Vivaldi") l'associant aux familles socialiste, libérale et écologiste, sans donc les deux premiers partis de Flandre que sont la N-VA et le Vlaams Belang.

Journal télévisé 03/09/2020

Négociations fédérales Le CDV en mode Avanti

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous