Neil Young sort un nouvel EP

Neil Young - Lookin' For A Leader 2020 (Official Music Video)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

18 août 2020 à 14:02Temps de lecture2 min
Par Classic 21

Neil Young confirme à nouveau sa suractivité en sortant de nouveaux titres sous la forme d'un EP intitulé The Times. Il a annoncé l'information lors d'une de ses Fireside Sessions pendant laquelle il a proposé une nouvelle version de son morceau “Lookin’ for a Leader”.

“J'invite le Président à diffuser ce morceau lors de son prochain rallye. Un titre à propos de la sensation que partagent beaucoup d'américains aujourd'hui. Il fait partie de The Times, un EP qui arrivera bientôt via Reprise Records — ma maison depuis 1968.”

La semaine dernière, Neil Young a décidé d'enlever les connexions via Facebook et Google de son site web. L’artiste s’apprêtait à dépenser 20.000$ pour retirer ces fonctions. Selon le magazine Variety, une annonce sur le site de Neil Young explique : "Facebook accepte de faire figurer des mensonges dans ses publicités politiques tandis que les robots sèment la discorde parmi les utilisateurs."

"Nous ne pouvons tolérer de voir un tel chaos dans notre pays avec cette désinformation politique. En d’autres termes, Facebook se moque de nos élections."

Aucune explication n’a été donnée concernant le choix de retirer également la même fonctionnalité via Google, ni pourquoi le fait de supprimer ces modules coûtera un tel prix.

La saga Trump vs Neil Young se poursuit aussi: l’artiste, qui pensait déjà il y a quelques semaines se raviser par rapport à sa décision de ne pas poursuivre le président des Etats-Unis en justice pour l’usage non autorisé de sa musique, a maintenant intenté un procès contre lui.

C’est sur son site web qu’il a fait cette annonce, déclarant que le président n’a aucun droit d’utiliser ses chansons pendant ses rassemblements. On ne sait par contre pas si l’action a officiellement été intentée en justice.

Après s’être initialement plaint du président sur son compte Twitter, Neil Young lui a écrit une lettre ouverte en expliquant qu’il ne lui ferait pas de procès car il ne voulait pas perturber les efforts du gouvernement dans sa lutte actuelle contre le coronavirus.

Il a, semble-t-il, changé d’avis. Dans le procès publié sur son site, il explique : "La Campagne [le gouvernement de Donald Trump] a volontairement ignoré les demandes du plaignant de ne pas utiliser sa musique, et l’a volontairement jouée sans autorisation. Elle n’a jamais eu le droit, même à Tulsa, de jouer ces deux titres lors de rassemblements politiques."

"Le plaignant exige le montant maximum des dommages et intérêts pour cette infraction."

 

Articles recommandés pour vous