Regions

Neuf tonnes de déchets retirés de la Meuse pendant les trois semaines de chômage

© Belga Images

14 oct. 2022 à 15:38Temps de lecture2 min
Par Belga, édité par Anthony Roberfroid

L'opération "Meuse Propre" encadrée par le Contrat de rivière Haute-Meuse et lancée pendant les trois semaines de chômage de la Meuse a permis de retirer neuf tonnes de déchets à Anseremme, Hastière, Dave, Godinne et Yvoir, indique vendredi le Contrat de rivière Haute-Meuse.

Au total, 420 bénévoles ont participé aux activités de nettoyage des déchets dans les parties asséchées du lit de la Meuse les 1er et 8 octobre. Parmi ces déchets, on retrouve des dizaines de pneus, du mobilier de jardin, des vélos et des jouets d'enfant, divers objets métalliques, parfois de grande taille (fûts, pièces moteur, grillages, chaines...), des tapis, draps, vêtements, de la vaisselle, poterie et des bâches plastiques ensevelis dans le lit du fleuve. Les déchets récoltés ont été triés par catégorie et repris par les services travaux des communes pour ensuite être conduits dans un centre de tri du BEP.

Animations scolaires

1.600 élèves répartis en 87 groupes ont par ailleurs été accueillis dans le lit de la Meuse dans le cadre d'animations scolaires "les vacances de la Meuse" durant ces trois semaines. Une journée festive pour sensibiliser à la beauté, mais aussi à la fragilité du fleuve, a aussi été organisée le 8 octobre à Godinne dans le lit de la Meuse. Des spectacles de magie et des stands d'information y étaient organisés en journée tandis que 450 bougies ont éclairé le halage et le lit asséché en soirée.

L'occasion de faire des trvaaux

Parallèlement aux actions menées par le Contrat de Rivière Haute-Meuse, divers travaux ont été réalisés par le Service Public de Wallonie (SPW) durant cette période de chômage: réfection de maçonnerie le long de certaines berges; reconstruction d'un mur en aval de la rive droite à Rivière; réfection des portes d'écluse de Hun et d'Anseremme; stabilisation de certaines berges par enrochement; rénovation d'une berge qui s'était effondrée en bord de Lesse et réfection de la base du Pont Saint-Jean, à Anseremme. 

La réalisation de ces différents travaux a déjà permis de remplir une partie de la Meuse qui avait été asséchée. "On a déjà rabaissé différents barrages ce qui permet une navigation des bateaux de 1.350 tonnes et d'un enfoncement de 2,50 m entre La Plante et Hun. Dès le mercredi 19 octobre, il sera possible de naviguer entre Houx (Yvoir) et Hastière avec un enfoncement de 1,50 m. La situation normale de 2,50 m d'enfoncement sera atteinte le 22 octobre", indique Serge Toussaint, du SPW mobilité.

 

Sur le même thème : JT du 09/10/2022

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous