Mode

New York Fashion Week : une véritable ode aux nineties, entre insouciance et minimalisme

New York Fashion Week : une véritable ode aux nineties, entre insouciance et minimalisme.

© Andres KUDACKI/Yuki IWAMURA/Andrea RENAILT/AFP

20 sept. 2022 à 11:30Temps de lecture2 min
Par RTBF avec AFP

La Fashion Week de New York, qui s’est achevée le 14 septembre dernier, a fait la part belle à la couleur, aux paillettes, à la transparence et autres silhouettes dénudées, n’oubliant pas de s’inspirer, encore et toujours, des inévitables années 1990.

On montre sa peau

Des tendances mode qui s’imposent durablement dans nos armoires. L’antinomie semble poussée à son paroxysme et pourtant, certaines inspirations n’entendent pas fléchir dans les mois à venir. Après deux saisons, on pensait voir la mini-jupe disparaître progressivement de nos placards mais il n’en sera rien.

Au contraire. Remise au goût du jour par Miu Miu il y a déjà deux saisons, la micro-jupe entend bien prendre plus d’importance et perdre encore quelques centimètres pour la saison printemps-été 2023 comme vu sur les podiums des maisons Ekhaus Latta, Prabal Gurung, Maisie Wilen ou encore LaQuan Smith.

Loading...

Mais cette sensualité, symbole d’émancipation et d’affirmation de soi, se traduit également par une foule de silhouettes transparentes agrémentées ou non de lingerie apparente. Culottes hautes chez Jason Wu et chez Marni, soutien-gorge en guise de top chez Bevza, Tom Ford et LaQuan Smith et vêtements corsetés chez Monse…

La légèreté sera sans conteste au rendez-vous et ce, chez les femmes comme les hommes, comme vu chez certaines maisons ayant fait la part belle à des collections non binaires.

On fait la fête !

En contraste avec la période morose, la mode sera à la fête l’été prochain. Cela se traduira notamment par une palette ordinairement dédiée aux moments festifs comme les périodes de fin d’année avec un accent porté sur les teintes dorées et les paillettes et sequins.

Il est question de silhouettes voyantes mais certainement pas d’une ode au disco des seventies puisque ces couleurs et détails scintillants se déclinent essentiellement sur des tenues minimalistes, sans froufrous. Tom Ford, Michael Kors et Christian Siriano comptent parmi les maisons qui ont donné le ton pour la prochaine saison.

Loading...

En journée, ce sont les couleurs vives qui seront à l’honneur. Au rose, qui a fait l’unanimité cette saison, répondront des nuances électriques d’orange. C’est clairement la teinte qui a dominé les festivités dans la Grosse Pomme à l’occasion des défilés via des looks monochromes la plupart du temps comme vu chez Marni, Eckhaus Latta et LaQuan Smith.

On célèbre les années 90

On l’a vu, les créateurs se sont une fois de plus inspirés des années 1990 pour dessiner les contours de la garde-robe des femmes pour le printemps-été 2023. Une influence qui s’est traduite sur les podiums par la présence de pantalons taille basse, associés le plus souvent à des soutiens-gorge ou des crop tops, des silhouettes dynamiques et épurées et des jeux de superposition. Les maisons Tibi et Tory Burch n’auront pas échappé à ce retour dans les années 1990.

Loading...

Sur le même sujet

La Fashion Week à Paris : les créateurs ont dévoilé leurs créations Prêt-à-porter Femme. Les Pigeons y étaient !

On n'est pas des pigeons

La Milan Fashion Week réhabilite (elle aussi) les vestiges des années 2000

Mode

Articles recommandés pour vous