RTBFPasser au contenu

Societe

Ni alcool, ni sexe pour les supporters au Qatar ? Pas tout à fait exact...

Le Qatar accueillera la prochaine Coupe du Monde de football, en novembre.

C’est le tabloïd anglais Daily Star qui a mis le feu aux poudres en annonçant que lors de la Coupe du Monde de football au Qatar, les aventures sexuelles d’un soir seraient passibles de 7 ans de prison. Et l’annonce a vite fait le tour de la planète. Au-delà du titre racoleur, il faut relativiser.

Chambres pour couples mariés

Au Qatar, comme dans d’autres pays musulmans, il est théoriquement interdit de partager une chambre d’hôtel avec un adulte sans être marié à cette personne. Ça, c’est pour la théorie. Car en pratique, la plupart des hôtels plutôt haut de gamme ne demandent pas de certificat de mariage aux Occidentaux. Si l’on en croit le site spécialisé absolutdoha, il serait très simple de contourner cette réglementation d’autant que les hôtels ne sont pas tenus pour responsables en cas de fraude. Mais attention, le Qatar réprouve toujours l’homosexualité, et les manifestations publiques d’affection ne sont pas vraiment bien vues.

La galipette d’un soir s’inscrit donc dans cette logique qui veut que l’on ait des relations sexuelles uniquement avec sa femme ou son mari. Aucune loi n’a été récemment promulguée spécifiquement sur ce thème en vue de la Coupe du Monde. D’autant que pour être sanctionné, il faut que cela se sache…

Alcool interdit ?

Non ! Le Qatar n’interdit pas la consommation d’alcool. Mais il l’encadre sérieusement. Ainsi, il est illégal de consommer de l’alcool en public et d’être en état d’ébriété sur la voie publique. Cela peut, de fait, être puni par de la prison. Mais l’alcool est disponible dans les établissements titulaires d’un permis (hôtels, restaurants, bars) pour autant qu’il ne soit pas consommé en terrasse, ou alors de façon masquée (certains verres étant opaques !). Il existe même des magasins où l’on vend de l’alcool, dépendant de la Qatar Distribution Company. Mais pour en profiter, il faut disposer d’un permis de résidence. Cela ne s’applique donc pas aux touristes ni aux supporters.

Ces derniers devraient pouvoir se rabattre sur les "fan zones", situées dans l’enceinte des stades, où l’on servira la bière du sponsor. Mais la consommation sera cantonnée à ces zones et il sera interdit de boire de l’alcool en tribunes, sauf dans les loges pour les plus fortunés.

A noter qu’en cette fin juin, l’Union Royale Belge de Football n’a reçu aucune consigne de l’organisateur, la FIFA. Comme l’indique son porte-parole, Pierre Cornez : "Officiellement, nous n’avons reçu aucune information concernant les fan zones et la consommation d’alcool. Il n’est pas impossible que la FIFA soit toujours en train de négocier un éventuel assouplissement et que les règles changent d’ici novembre. En attendant, les supporters doivent se renseigner sur la législation en vigueur dans le pays qui les accueille."

Et pour se renseigner sur le Qatar, il existe bon nombre de sites et de blogs, ainsi que l’incontournable site des Affaires Etrangères.

JT du 22/06/22

Qatar/Les interdits inquiètent les supporters

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

22 juin 2022 à 13:29
1 min
22 juin 2022 à 07:14
5 min

Articles recommandés pour vous