Le 6/8

Nicoletta raconte comment "Il est mort le soleil", pourtant snobé par l'Europe, est devenu un tube

18 févr. 2022 à 10:27Temps de lecture2 min
Par François Saint-Amand

Nicoletta sort un album intitulé Amours et pianos. Elle a livré ses impressions sur ce disque à Bruno Tummers pour Le 6-8.

Après l'album d'Arno, en collaboration avec le pianiste français que tout le monde s'arrache, Sofiane Pamart, premier d'une collection de disques de reprises épurées d'artistes célèbres, voici le 2e volume, Amours et pianos de Nicoletta.

"Il est mort le soleil" popularisé par le Canada

Sur cet album se mélangent à la fois des titres méconnus, un inédit signé par Carla Bruni, et les plus grands tubes de Nicoletta : Mamy Blue, La musique, ou encore Il est mort le soleil.

Ce dernier titre est repris en duo avec la jeune Marina Kaye, également à l'affiche de L'Héritage Goldman.

Le destin de cette chanson est hallucinant. À sa sortie en 1968, les radios européennes ne veulent pas diffuser ce morceau car il comporte le mot 'mort'. Le succès est venu du... Canada raconte la principale intéressée : "Le Canadien est habitué à l'écoute américaine. J'étais là-bas pour faire ma promotion. Pour la première fois de ma vie j'ai traversé l'Atlantique. Je suis restée 4 jours et j'ai travaillé comme une folle".

C'est au cours de ce séjour qu'elle rencontre Ray Charles"C'étaient les mêmes agents que lui qui m'avaient fait venir. Ils s'occupaient des artistes étrangers. Résultat : il nous a amenés manger avec lui au quartier chinois. On a passé une soirée formidable, il a écrit mon adresse sur son carnet (...) Je lui ai laissé mon album et trois semaines plus tard il m'a téléphoné et m'a dit qu'il ferait Il est mort le soleil en anglais. Quand la version anglaise est arrivée les radios ont changé et se sont mises à aimer le titre".

Loading...

La voix soul de Nicoletta

Nicoletta est imprégnée par la soul, elle est une vraie "blanche qui chante comme une noire" résumait son idole Ray Charles. Celle-ci reste également l'une "des plus grandes voix de la chanson française" estime Bruno Tummers.

Son identité vocale est cependant moindre aujourd'hui et pour cause, la chanteuse a passé les 75 ans. Malgré tout, le public devrait fortement apprécier la réalisation de cet album qui remet en avant le timbre rêche de l'interprète de Mamy Blue. "Nicoletta, comme elle a beaucoup de tubes dans les années 60 et 70, l'orchestration était très marquée dans cette décennie, la version piano voix redonne un coup de neuf aux chansons et quelque chose d'assez intemporel" analyse le chroniqueur musical.

Le 3e volume de ses albums en piano-voix sera celui de Louis Chédid, mis en musique par Yvan Cassar.

Retrouvez l’actualité musicale avec Bruno Tummers, et bien d’autres chroniques dans Le 6-8 en semaine sur La Une et sur Auvio.

Sur le même sujet

Gérard Lenorman sort un nouvel album après 20 ans

Le 6/8

En 1982, Yolande Moreau dans "Sale affaire, du sexe et du crime"

Vivacité

Articles recommandés pour vous