Niger : une centaine de miliciens et soldats tués dans une attaque sur une base du G5 Sahel

Un détachement d'éléments des forces spéciales anti-djihadistes "Almahaou" (Tourbillon) patrouille le 6 novembre 2021 dans la région de Tillaberi (ouest du Niger), théâtre d'actions meurtrières de djihadistes présumés depuis le début de l'année.

© AFP

05 déc. 2021 à 10:28Temps de lecture1 min
Par Belga

Au moins 79 miliciens et 29 soldats ont été tués dans une attaque perpétrée sur une base militaire du G5 Sahel dans l'ouest du Niger, a indiqué dimanche l'armée nigérienne.

Des "centaines" d'assaillants armés et non identifiés ont déferlé à moto sur la base située dans la région de Tillabéri, selon le personnel de cette base. Le G5 Sahel regroupe le Mali, le Burkina Faso, le Niger, la Mauritanie et le Tchad.


►►► À lire aussi : Niger: de plus en plus d'enfants tués ou recrutés par les groupes djihadistes, selon Amnesty


L'attaque n'a pas été revendiquée. Plusieurs groupes armés sont actuellement actifs au Niger et dans la région du Sahel, dont Al-Qaïda et l'État islamique.

Peu de contrôle sur le territoire

Le Niger subit régulièrement des attaques de ce type, en particulier à sa frontière avec le Mali. Le gouvernement nigérien a peu de contrôle sur les larges étendues désertiques de ce pays de 25 millions d'habitants, une faiblesse exploitée tant par les groupes djihadistes que les réseaux criminels comme les trafiquants d'êtres humains.

En 2017, le G5 Sahel a été créé pour renforcer la coopération entre le Mali, le Burkina Faso, le Niger, la Mauritanie et le Tchad afin de ramener l'ordre à leurs frontières communes. L'Alliance Sahel, lancée la même année par la France, l'Allemagne et l'Union européenne, vient en soutien dans la région, sur une zone géographique s'étalant du Sénégal à Djibouti.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous