RTBFPasser au contenu
Rechercher

Monde Afrique

Nigeria : l’Etat islamique en Afrique de l’Ouest revendique une nouvelle explosion dans un bar, 11 blessés

Le conflit ne date pas d’hier. Voilà 13 ans que des affrontements ont lieu. Ici, en février 2020, une attaque de l’Iswap avait été revendiquée à Auno, Nigeria.
23 avr. 2022 à 16:25Temps de lecture1 min
Par Belga

Une nouvelle attaque revendiquée par le groupe Etat islamique en Afrique de l’Ouest (Iswap) a fait onze blessés dans un bar de l’Etat de Taraba, dans le nord-est du Nigeria, a annoncé samedi la police.

La détonation s’est produite dans un bar servant de l’alcool de contrebande dans la région de Nukkai, dans les faubourgs de la capitale de l’Etat, Jalingo, vers 19h00 GMT vendredi, a déclaré à l’AFP un porte-parole de la police, Usman Abdullahi.

"L’explosif caché dans un sac en polyéthylène a été laissé dans le bar par une personne inconnue pendant une coupure de courant", a indiqué M. Abdullahi. "Onze personnes ont été blessées par l’explosion, dix hommes et une femme".

Le porte-parole n’a pas souhaité s’exprimer sur les responsables de cette attaque, mais les jihadistes d’Iswap ont revendiqué samedi l’explosion.

"Les soldats du califat ont fait exploser un engin explosif […] à l’intérieur d’un bar à Nukkai", a déclaré le groupe dans un communiqué diffusé sur Telegram, affirmant que l’attaque a fait 10 blessés.

Cette explosion est survenue trois jours après une attaque meurtrière contre un bar de la ville d’Iware, proche de Jalingo, elle aussi revendiquée par l’Iswap dans un communiqué posté sur des réseaux de propagande jihadistes et repéré par l’ONG SITE Intelligence.

Six personnes avaient péri et 16 avaient été blessées dans cette explosion mardi, selon la police.

Le conflit démarré il y a 13 ans dans le nord-est du Nigeria entre les autorités et Boko Haram, puis d’autres groupes armés islamistes, a coûté la vie à 40.000 personnes et en a poussé deux millions d’autres à fuir leur foyer, selon l’ONU.

 

Sur le même sujet

Le Nigeria menace la BBC de sanctions pour un reportage sur des bandes armées

Monde Afrique

Un "cadre" du groupe État islamique arrêté à Istanbul

Articles recommandés pour vous