Journal du Rock

Nile Rodgers : "Le titre "Jump They Say", c’est Bowie qui dit à son frère de ne pas sauter par la fenêtre"

Nile Rodgers en 2021

© Dave J Hogan/Getty Images

27 nov. 2021 à 07:38Temps de lecture1 min
Par Laurent Rieppi
Nile Rodgers nous accordait récemment une interview dans le cadre de la sortie du coffret Brillant Adventure consacré à la discographie de David Bowie entre 1992 et 2001.
 
Rodgers a produit l’album Black Tie White Noise, présent dans ce coffret et sorti en 1993, et s’est souvenu de la réalisation de celui-ci en compagnie du Thin White Duke. Musicien du groupe Chic et producteur, il avait déjà travaillé sur l’album Let’s Dance de Bowie 10 ans auparavant. Il nous précise :
 
"Tout s’est passé très simplement, j’adore David. J’aime être dans son entourage. Pour moi c’était très simple de travailler avec lui. Je ne dis pas ça pour discréditer qui que ce soit, mais quand vous êtes face à un artiste brillant, intelligent, et qui sait ce qu’il veut, pour moi c’est le travail le plus amusant du monde. Ainsi je peux les aider à rendre les choses encore meilleures et c’est mon boulot."
 
Il s’est souvenu, avec émotion, de l’enregistrement du titre "Jump They Say", un morceau très personnel pour Bowie qui y évoque son demi-frère Terry, disparu en 1985.
 
"Je ne savais pas du tout qu’il avait eu un frère qui s’était suicidé… On a donc créé ensemble ce son de saxophone que nous avons baptisé le 'dog sax', un son unique à cet album… Dans les paroles il y a ce "n’écoute pas la foule, ils disent de sauter". Et pour moi, je vois ce "Dog Sax" comme David qui joue et essaye de prévenir son frère, il essaye de passer au-dessus du bruit de la foule, de façon à ce que son frère l’entende, un peu comme une alarme. Le truc qui était génial avec David, c’est qu’on pouvait créer de la musique comme ça, vous pouviez faire de la musique qui était très spirituelle et qui vous touchait profondément."
 
Le musicien et producteur a également évoqué la réunion très attendue entre David Bowie et le guitariste Mick Ronson, alors très malade, en studio.
 
"Honnêtement c’était vraiment très amusant parce que j’étais un grand fan des Spiders From Mars. Je me suis très bien entendu avec Mick (Ronson) et on s’est vraiment amusé en travaillant ensemble. J’étais également heureux de voir que David et lui se réunissent, et je sais à quel point tout cela peut être difficile parfois… C’était une super expérience."
 
Une interview à retrouver ci-dessous :

Nile Rodgers évoque l'album "Black Tie White Noise" de David Bowie

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

© Tous droits réservés

Sur le même sujet

Nile Rodgers a désormais un astéroïde à son nom

Journal du Rock

Quatre faits méconnus sur David Bowie

Tout ça m'est tergal

Articles recommandés pour vous