RTBFPasser au contenu
Rechercher

Nirvana répond officiellement à l’affaire du "bébé Nevermind"

Nirvana
24 déc. 2021 à 08:48Temps de lecture2 min
Par Classic 21

Nirvana répond maintenant officiellement au procès intenté par Spencer Elden, le bébé de la pochette de l’album Nevermind.

Comme vous le savez sans doute, Elden poursuivait Nirvana en justice pour "pornographie infantile". Spencer Elden, qui apparaissait nu sur le visuel, alors qu’il n’avait que 4 mois, exigeait réparation et voulait même faire modifier la photo pour toute sortie ultérieure (ce à quoi ne s’opposait d’ailleurs pas Dave Grohl).

Des représentants de Nirvana ont aujourd’hui répondu officiellement à cette affaire, en argumentant principalement sur le fait que s’il avait voulu porter plainte, il aurait dû le faire dans les 10 ans qui ont suivi. Le groupe rejette en effet l’idée que Spencer Elden se serait rendu compte seulement aujourd’hui qu’il s’agissait de pornographie infantile.

"La photo de couverture" Nevermind "a été prise en 1991", indique le communiqué repris par le Billboard. "Il était mondialement connu en 1992. Bien avant 2011, comme Elden l’a plaidé, il connaissait la photo et savait qu’il – et non quelqu’un d’autre - était bien le bébé sur la photo. Il est pleinement conscient des faits de la prétendue "violation" et de la "blessure" depuis des décennies."

En effet, Spencer Elden a longtemps fait part de sa fierté d’être sur la photo : "Elden a passé trois décennies à profiter de sa célébrité en tant que "bébé Nirvana" autoproclamé", ont déclaré les représentants du groupe. Ils ajoutent qu’Elden a recréé la photo à plus d’une occasion et s’est fait tatouer "Nevermind" sur la poitrine.

Et par rapport à l’accusation de pornographie infantile, les représentants répondent que ce n’est "pas sérieux". "Un bref examen de la photographie, ou de la propre conduite d’Elden (sans parler de la présence de la photographie dans les maisons de millions d’Américains qui, selon la théorie d’Elden, sont coupables de possession criminelle de pornographie juvénile) le prouve clairement", ont-ils écrit.

© Tous droits réservés

En novembre dernier, Spencer Elden avait amendé sa plainte avec une nouvelle accusation : il estime que le photographe Kirk Weddle a volontairement " sexualisé la photo dans le style du magazine Playboy de Hugh Hefner ".

Selon le magazine Rolling Stone, le nouveau texte est truffé d’extraits du journal intime du frontman Kurt Cobain, qui ont été publiés par Riverhead Books en 2002, pour prouver que le photographe avait l’intention d’ajouter une connotation sexuelle à l’image.

"Les journaux non datés, écrits par Cobain, esquissent la couverture de l’album de manière sexuelle, avec du sperme partout", peut-on lire dans le document. "Dans plusieurs cas, les extraits démontrent la vision tordue de Cobain à propos de la pochette de l’album Nevermind, ainsi que ses combats émotionnels : " J’aime faire des incisions dans le ventre des nourrissons puis baiser l’incision jusqu’à la mort de l’enfant ".

On y lit à nouveau que le photographe Weddle " a tenté d’ajouter une dimension sexuelle en stimulant le bébé avec un réflexe pharyngé avant de le jeter dans l’eau et de lui faire prendre des poses soulignant et mettant en exergue ses parties génitales. " En conclusion, on y lit que " Weddle a ensuite fait des photos de Spencer Elden habillé comme Hugh Hefner (fondateur du magazine PlayBoy) ".

Le plaignant demandait 150.000$ de dédommagements à Dave Grohl et Krist Novoselic, mais aussi à Courtney Love, Guy Oseary et Heather Parry qui gèrent l’héritage de Kurt Cobain, au directeur artistique de Nevermind, Robert Fisher, et au photographe Kirk Weddle. Il exigeait que la même chose lui soit payée par les maisons de disques qui ont sorti ou réédité l’album ces 30 dernières années.

Sur le même sujet

Les derniers jours de Kurt Cobain en opéra

Journal du Rock

Les streams du titre "Something In The Way" de Nirvana explosent suite à la sortie du film "The Batman"

Journal du Rock

Articles recommandés pour vous