Anderlecht

Noah Sadiki, 17 ans et insensible à la pression en barrages de Conference League: "C'est pour de tels moments qu'on joue au foot"

Noah Sadiki ce dimanche 24 août lors d'Anderlecht-Young Boys au Lotto Park.

© Tous droits réservés

Il n'est même pas majeur, mais sa maturité au micro peut faire croire le contraire. En inscrivant son tir au but face aux Young Boys de Berne, Noah Sadiki a été l'un des artisans de la qualification en Conference League du Sporting d'Anderlecht. Un instant de vérité sous les yeux de plus de 20.000 spectateurs que le jeune Mauve a traversé avec un incroyable sang-froid. 

Interviewé à l'issue du match par Manuel Jous et nos confrères de PlaySports, Noah Sadiki a fait part de la joie des Anderlechtois. "On est très contents d'être revenus sur la scène européenne, on attendait ça depuis longtemps. Il fallait l'arracher (la qualification, NDLR) et on l'a eue !"

Si tout est bien qui finit bien pour les Mauves, ils se sont fait peur ce jeudi au Lotto Park. Alors qu'ils abordaient la rencontre avec un avantage d'un but acquis au match aller, les Mauves ont encaissé un pion de Meschack Elia qui a rétabli l'égalité (1-1 au cumulé) et forcé les deux équipes à disputer la stressante séance de tirs au but.

Et à ce jeu-là, c'est le Sporting qui s'est montré le plus fort, avec trois réalisations en quatre tentatives contre une seule pour les Suisses. Comme Mario Stroeykens, 17 ans lui aussi, Sadiki n'a pas hésité à prendre ses responsabilités. D'un contre-pied parfait, il a trompé David von Ballmoos avant d'aller encourager son propre gardien, Hendrik Van Crombrugge. Le tout en faisant preuve d'une remarquable sérénité. "Tu dois être capable de te contrôler dans les moments décisifs. Le coach a demandé qui voulait tirer, j'ai dit "oui je veux tirer". Que tu aies 17 ou 30 ans, c'est juste gérer la pression qui fait la différence. La pression, je l'ai depuis que je suis tout petit, donc ça va maintenant."

Noah Sadiki a inscrit la troisième tentative mauve ce jeudi, alors que Mario Stroeykens avait manqué la deuxième.
Noah Sadiki a inscrit la troisième tentative mauve ce jeudi, alors que Mario Stroeykens avait manqué la deuxième. © Tous droits réservés

Le soutien du Lotto Park, qui a encouragé les Bruxellois et sifflé les tireurs suisses, a été décisif. "Ca donne un gros coup de boost. Quand tu as près de 20.000 personnes qui crient "Allez Anderlecht !", ça fait vraiment plaisir. C'est plus amusant que pour mon tout premier match à Bruges, où tout le monde était contre moi et m'insultait (rires)."

En se qualifiant pour les poules de Conference League, les Anderlechtois ajoutent au minimum six matches à leur agenda. Pour Noah Sadiki, ce n'est pas un problème. Bien au contraire même. "Ca donne plusieurs possibilités de jouer. Avec autant de matches, je ne pense pas que tu peux faire jouer le même 11 à chaque fois. Il faudra être prêt pour saisir ces opportunités.

Ticket européen en poche, les Mauves n'ont que deux jours pour préparer leur court déplacement à l'Union Saint-Gilloise pour le compte de la sixième journée de Pro League. Une rencontre qui sera à suivre en direct audio et commenté ce dimanche dès 18h30.

Loading...

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous