RTBFPasser au contenu
Rechercher

Vivacité

Non, Alain Delon ne compte pas recourir à l’euthanasie : son fils Alain-Fabien met les choses au point

Loading...
05 avr. 2022 à 13:30Temps de lecture1 min
Par François Saint-Amand

Ce 4 avril, le benjamin de la famille Delon est monté au créneau pour défendre son illustre père. Dans une story sur son compte Instagram, il rectifie les propos relayés par la presse people sur l’envie de l’acteur de 86 ans de recourir à l’euthanasie.

Malgré le départ il y a un an de son ex-femme, Alain Delon se porte bien et son plus jeune fils se devait de remettre les pendules à l’heure. Plusieurs fake news ont pullulé sur le compte de l’acteur emblématique du cinéma français : certains médias annonçaient en effet son envie d’être euthanasié prochainement.

Il n’en est rien et son fils de 28 ans, Alain-Fabien, l’a formellement démenti en anglais dans des stories incendiaires sur son compte Instagram.

Une extrapolation sortie du contexte du livre d’Anthony Delon

Ces rumeurs proviennent d’une mauvaise interprétation d’un passage du livre Entre chien et loup du fils aîné de l’acteur, Anthony Delon. Il évoque sa promesse de débrancher son père si celui-ci tombait dans le coma et était seulement maintenu en vie par des machines.

"Bon, d’habitude je ne fais pas ça, mais c’est en train de devenir incontrôlable. Cela fait plus de deux semaines maintenant que je lis dans mes messages, sur des soi-disant 'magazines', et dans mes commentaires que mon père va mettre un terme à sa vie grâce à l’euthanasie" introduit le mannequin et acteur de 28 ans, pestant sur les journalistes qui ont relayé cette fake news, images des articles à l’appui.

"Il y a une grosse différence entre : 'Fils, dans le cas où je suis branché à une machine et dans le coma, je veux que tu me débranches' (ce qui, d’ailleurs, est arrivé et nous ne l’avons pas débranché, au contraire, nous avons décidé de le garder en vie) ; et votre m*rde : il demande l’euthanasie et dit au revoir à sa famille" précise-t-il, en référence à un AVC subi en 2019.

"Maintenant rectifiez votre bêtise ensemble et je promets que la prochaine fois cela finira au tribunal" menace-t-il, tout en concluant : "Laissez mon vieil homme vivre sa meilleure vie en paix".

Sur le même sujet

La Piscine : dans les coulisses d’un film culte

Le mug

Les acheteurs belges d'Affaire conclue sur leur apport dans l'émission : "On amène un humour décalé"

Vivacité

Articles recommandés pour vous