Info

Noodweer : une bombe d’eau sur la Flandre pourrait provoquer jusqu’à 8 milliards d’euros de dégâts

© Getty

Le passage d’une bombe d’eau dans le ciel flamand, avec des précipitations de l’ordre de 230 mm en 48 heures comme l’été dernier sur la Wallonie, pourrait affecter 90.000 habitations et provoquer des dégâts d’un montant de plus de 8 milliards d’euros.

Telle est la conclusion d’une étude réalisée par l’administration flamande des voies d’eau, à la demande de la ministre flamande de la Mobilité, Lydia Peeters (Open Vld), qui prépare des recommandations sur ce sujet d’ici l’été prochain.

L’administration flamande a étudié deux scénarios distincts. Le passage d’une 'petite' bombe d’eau avec 107 mm de précipitations en 48 heures, et une 'grosse' bombe d’eau avec 230 mm de pluie sur la même période. Avec à chaque fois une évaluation de l’impact sur les cours d’eau, les bâtiments, les habitations et les infrastructures.

La facture liée à ce second scénario est bien plus élevée qu’une précédente estimation réalisée en octobre dernier. Le coût d’un épisode pluvieux similaire à celui de l’été dernier sur la Flandre avait alors été estimé à 2 milliards d’euros seulement.

 

Sur le même sujet

Commission inondations : Elio Di Rupo plaide pour une réforme du centre régional de crise

Belgique

De nombreux bénévoles qui ont secouru les sinistrés lors des inondations veulent être intégrés dans les plans d'aide humanitaire

Regions Liège

Articles recommandés pour vous