Week-end Première

Nos choix musicaux sont-ils différents en fonction des heures de la journée ?

© Getty Images

Quels que soient nos goûts musicaux, nous n’écoutons pas la même musique en fonction des moments de la journée. C’est le résultat d’une étude de l’université de Aarhus au Danemark, qui tente de faire des liens entre la musique et nos rythmes circadiens. Ils ont même découvert quelle est LA chanson qu’on peut écouter à la fois pour se réveiller et s’endormir. Les explications de Pasquale Nardone.

En tant qu’êtres humains, nous sommes réglés par un certain nombre d’horloges biologiques, explique le scientifique Pasquale Nardone. Nous commençons par exemple à sécréter de la mélatonine vers 21h et cette hormone s’arrête d’être sécrétée vers 7h30 le matin. De même, l’intestin s’arrête de bouger vers 22h3O et recommence à s’activer vers 8h30.

L’hypothèse des scientifiques est donc de dire que ces cycles biologiques et hormonaux sont peut-être susceptibles de modifier notre humeur. Peut-être écoutons-nous de la musique différemment, peut-être nos choix musicaux sont-ils différents en fonction des heures de la journée.

Cette hypothèse a été récemment confirmée par l’étude publiée dans la revue Royal Society Open Science et menée par le scientifique Ole Adrian Heggli, qui travaille à l’Université de Aarhus, mais aussi à l’Académie Royale de Musique, au Danemark. Pour cette étude, son équipe a eu recours à Spotify et a ainsi pu analyser 2 milliards de téléchargements, en fonction des heures d’écoute.

Les chercheurs ont pu sélectionner et grouper 3.7 millions de types de morceaux différents, en fonction du rythme, du tempo, de l’intensité sonore, etc…

Quelles conclusions ?

5 blocs horaires ont d’abord été déterminés : le matin de 6h à 12h, l’après-midi de 12h à 19h, la soirée de 19h à 23h, tard dans la nuit de 23h à 4h, et la dernière étape, très tôt le matin, de 4h à 6h.

Puis, les scientifiques ont étudié les caractéristiques de ces moments musicaux : l’intensité sonore, par exemple. Ils ont ainsi pu montrer qu’au début de la journée, on écoute la musique doucement, puis progressivement plus fort. De midi à 23h, l’intensité sonore est la même, puis elle décroît pour la nuit, ce qui paraît logique.

Pour le rythme, ils ont montré que le matin, on préfère des rythmes lents, l’après-midi des rythmes rapides, puis cela diminue en soirée.

Ils ont ensuite étudié des caractéristiques un peu plus subjectives, du type : la musique est-elle dansante ou pas ? Et il semble qu’on préférerait la musique dansante le matin, plutôt que l’après-midi et le soir.

ll y a ainsi une mise en corrélation de l’écoute de la musique en fonction de nos rythmes biologiques.

Ils ont aussi pu déterminer quel type de musique peut être écoutable tout le temps. Every breath you take, de Police, est l’exemple de musique qui convient à tous les moments de la journée et qui est d’ailleurs écouté toute la journée dans les streamings. C’est un rythme calme, lent, sans surprise rythmique qui troublerait l’écoute, avec une densité sonore plus ou moins constante.

Le fait de savoir que certains types de musique peuvent être écoutés toute la journée pourrait peut-être influencer l’industrie du disque et les programmateurs musicaux, conclut Pasquale Nardone.
 

Sur le même sujet

Un ordinateur peut-il comprendre le goût d’une myrtille ?

Week-end Première

Ibrahim Maalouf : "On est là pour chercher, s’entraider les uns les autres pour réussir à trouver des solutions"

Entrez sans frapper

Articles recommandés pour vous