Icône représentant un article audio.

Regions Liège

Nos poubelles peuvent-elles nous aider à vaincre la crise énergétique ? Dans "Liège en Prime", le directeur de l’incinérateur Intradel répond

Liège en Prime épisode 20

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

21 oct. 2022 à 22:00 - mise à jour 23 oct. 2022 à 06:53Temps de lecture12 min
Par Michel Grétry

La solution à la surchauffe des prix de l’énergie se niche-t-elle au fond de nos sacs-poubelles ? En tout cas, l’intercommunale de traitement des ordures de l’agglomération liégeoise, Intradel, a renoué avec les bénéfices, depuis l’an dernier. Elle a épongé ses dettes, grâce à la vente de l’électricité qu’elle produit avec la chaleur des détritus qu’elle brûle. Les tarifs du kilowatt/heure qui grimpent, ça ne désespère donc pas tout le monde. Evidemment, les coûts augmentent en parallèle avec l’inflation, les carburants pour le transport, les salaires pour le personnel. Mais les gains, autour de cinq millions selon les derniers chiffres, permettent pendant les deux prochaines années de laisser inchangées les cotisations des municipalités affiliées, et en conséquence les taxes des citoyens.

Des gains ? Des surprofits, selon la terminologie en cours ! Une cagnotte qui suscite des convoitises gouvernementales, à titre de contribution pour financer les aides et soutiens aux citoyens. Dans cet épisode de "Liège en Prime", Luc Joine ne s’oppose pas à une ponction, pour autant qu’elle soit juste et qu’elle reste mesurée, parce que, dans un marché libéralisé et donc dérégulé, personne ne se risque à anticiper les mois à venir. Et dès lors, même si temporairement nos poubelles ont des allures de mines d’or, la politique "zéro déchet" reste plus que jamais d’actualité.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous