Sciences et Techno

Notre univers a-t-il été créé en laboratoire par une civilisation avancée ?

© Getty Images

19 oct. 2021 à 10:00 - mise à jour 25 janv. 2022 à 14:56Temps de lecture2 min
Par Chloé Rosier

Un scientifique de Harvard, Avi Loeb, pense qu'une civilisation de "classe A" ait été capable de créer un bébé univers : le nôtre. Et si finalement on était bien dans les Sims?

Une petite fille a posé une question à un grand scientifique : qu'est-ce qu'il y avait avant le Big Bang? Réponse : rien. Mais est-ce vraiment le cas? Albert Einstein a longtemps cherché des alternatives stables au modèle du big bang qui est accepté par la grande majorité de la communauté scientifique. Pour lui, un commencement au temps n'était pas philosophiquement satisfaisant.

Aujourd'hui, de nombreuses théories tentent de trouver un nouveau modèle, une nouvelle explication au fonctionnement de notre Univers. D'une émergence de fluctuation du vide à un univers cyclique fait de Big Bang et de Big Crunch en passant par la théorie des cordes du multivers, les théories se bousculent.

Une nouvelle idée fait son entrée dans le champ des possibilités cosmiques : notre univers aurait été créé dans le laboratoire d'une civilisation technologique avancée, comme Slate l'explique.

Un bébé univers en éprouvette : une réalité théorique ?

Comme l'explique Interesting Engineering, "notre univers a une géométrie plate avec une énergie nette nulle, une civilisation avancée aurait pu développer une technologie qui a créé un bébé univers à partir de rien grâce à un tunnel quantique." Selon cette hypothèse, la civilisation en question aurait réussi à combiner les deux piliers de la physique moderne : la mécanique quantique et la gravité.

Cette idée permettrait non seulement d'expliquer l'origine de notre univers mais aussi de réconcilier la notion religieuse d'un créateur avec la science. De plus, notre univers pourrait alors être vu comme un système biologique qui maintient la longévité de son matériel génétique sur plusieurs générations (un univers mère qui fait un bébé, qui lui-même arrivera peut-être un jour à la maitrise de la création d'un autre bébé univers), comme l'explique Avi Loeb dans Scientific American.

De ce point de vue là, le principe anthropique est perdu puisque le but de la création de notre univers ne serait pas l'Homme mais bien l'intelligence de pouvoir avancer plus loin que l'univers précédents. Cette idée suit la notion de sélection darwinien, essayer que les générations qui suivent soient plus intelligentes, plus fortes, plus aptes à la survie que la précédente.

L'humain : une civilisation de classe C

Évidemment, on n'est pas encore au niveau de surpasser l'Univers mère puisque nous ne sommes pas encore capable de recréer leur exploit de création. Pour l'instant, nous sommes une civilisation technologique de classe C sur l'échelle cosmique, cela veut dire par exemple que nous sommes incapables de survivre à la mort de notre soleil, nos connaissances ne sont pas assez avancées. Les plus négatifs diront même que nous sommes de classe D puisque nous détruisons notre habitat naturel...

Avi Loeb raconte que peut-être deviendront nous un jour une civilisation de classe B qui pourrait ajuster les conditions de son environnement immédiat pour être indépendante de son étoile hôte (et donc survivre à sa mort). Enfin, dans des millions d'années, qui sait si nous ne pourront pas être une civilisation de classe A qui pourra recréer les conditions cosmiques qui nous ont donné naissance ?

Selon le scientifique, notre civilisation se situe au milieu de l'intelligence potentielle présente dans l'univers. Nous ne serons pas les premiers de classe ni les derniers, juste dans la moyenne qui ne nous permettra pas d'atteindre la classe A...

BIG BANG - L'origine de l’Univers ?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous à la newsletter Tendance

Mode, beauté, recettes, trucs et astuces au menu de la newsletter hebdomadaire du site Tendance de la RTBF.

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous