RTBFPasser au contenu
Rechercher

Nouveau plan d'aide américain : pas d'avancée au Congrès, Trump prêt à agir par décret

Nouveau plan d’aide américain : pas d’avancée au Congrès, Trump prêt à agir par décret
08 août 2020 à 05:53 - mise à jour 08 août 2020 à 05:53Temps de lecture2 min
Par Belga

Les démocrates ont appelé vendredi la Maison Blanche à poursuivre les négociations pour parvenir à un nouveau plan d’aide économique, tandis que Donald Trump se disait prêt à agir par décret pour aider les millions d’Américains menacés d’expulsion et frappés par le chômage à cause de la pandémie de Covid-19.

Le président américain "et les républicains semblent prêts à quitter la table des négociations pour faire des décrets faibles, restreints et impraticables qui effleurent à peine la surface de ce dont on a besoin pour vaincre le virus et aider les Américains en difficulté", ont écrit les chefs démocrates du Congrès.

Nancy Pelosi, la présidente démocrate de la Chambre des représentants, et Chuck Schumer, le chef de la minorité au Sénat, négocient depuis deux semaines avec les émissaires de Donald Trump. Ils ont annoncé une nouvelle réunion prévue vendredi après-midi.


►►► À lire aussi : Toutes nos infos sur le coronavirus


Déjà tendues à moins de trois mois des élections présidentielles et parlementaires de novembre, ces négociations sont d’autant plus ardues que les républicains, majoritaires au Sénat, sont eux-mêmes divisés.

Faute d’avancée, Donald Trump a déclaré jeudi qu’il pourrait signer une série de décrets vendredi après-midi ou samedi matin, si aucun accord n’était trouvé au Congrès d’ici là, concernant "les charges salariales, la protection contre les expulsions, des prolongements de (l’allocation, ndlr) chômage et le remboursement des dettes étudiantes".

Son conseiller économique, Larry Kudlow, a précisé vendredi sur la chaîne Fox Business que la "rédaction juridique" d’un décret portant sur les charges salariales était déjà "terminée", mais sans préciser quand il pourrait être signé, dans l’attente d’une éventuelle avancée au Congrès.

Désaccords sur l’allocation chômage

Le Congrès avait approuvé en mars un plan titanesque de 2200 milliards de dollars pour relancer l’économie, qui incluait notamment une allocation chômage fédérale de 600 dollars par semaine, en plus de celles allouées par les Etats, et un moratoire pour empêcher les expulsions. Ces mesures sont arrivées à terme fin juillet.

Les parlementaires républicains ont présenté fin juillet une enveloppe de 1000 milliards de dollars, tandis que les démocrates avaient adopté dès mai, à la Chambre, leur propre projet de loi qui s’élève à 3000 milliards de dollars.

Parmi les grands points de désaccords figure l’allocation chômage et son éventuel montant.

Le taux de chômage a continué à reculer en juillet aux Etats-Unis, malgré des créations d’emplois bien moins nombreuses qu’en juin en raison de la résurgence du Covid-19. Au total, 32 millions de personnes touchaient mi-juillet cette aide de 600 dollars supplémentaires, seule ou en complément du chômage pour ceux qui y ont droit.

Le sénat américain approuve le plan de relance de 2000 milliards de dollars, le 26 mars dernier:

Le sénat américain approuve le plan de relance de 2000 milliards de dollars

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous