RTBFPasser au contenu
Rechercher
Icône représentant un article video.

Politique

Nouvelle PAC : le gouvernement wallon favorise les éco-régimes

Willy Borsus sur la nouvelle PAC

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

17 janv. 2022 à 13:38Temps de lecture4 min
Par Belga

Le plan stratégique que la Wallonie doit remettre à la Commission européenne en vue de la nouvelle Politique agricole commune (PAC 2023-2027) réserve 26% des paiements directs aux "éco-régimes", l’une des grandes nouveautés de la PAC, a annoncé lundi le gouvernement wallon en présentant ce plan.

La Wallonie n’aura donc pas recours à la dérogation permettant de descendre sous le seuil de 25% fixé par l’UE, et fera même un peu mieux, a souligné le ministre de l’Agriculture, Willy Borsus (MR).

Les éco-régimes sont de nouveaux paiements annuels qui doivent orienter les agriculteurs vers des pratiques plus durables, sur base volontaire. Les 26% visés par la Wallonie représentent 345 millions d’euros disponibles dans le "premier pilier".

Cet effort, alors que la PAC a vu son budget UE réduit de 18%, est rendu possible par un transfert de paiements : la diminution constante du cheptel en Wallonie libérera "mécaniquement" des montants sur les aides couplées, dont 50% seront attribués au maillage écologique et 25% aux prairies permanentes (les derniers 25% allant à d’autres écorégimes).

Dans ses choix, le gouvernement wallon a voulu "encourager une transition raisonnée" vers les modèles agricoles plus durables, a commenté le ministre-président Elio Di Rupo (PS). Les ambitions du plan stratégique wallon vont "au-delà des ambitions de l’UE", notamment en bio, a assuré la ministre Céline Tellier. La Wallonie vise en effet 30% de production biologique pour 2030, là où l’UE vise 25%.

Le plan favorise en outre l’agriculteur actif (plutôt que les sociétés de gestion ou autres), soutient davantage les jeunes agriculteurs et la reprise des exploitations, la production alimentaire autonome, etc.

 

 

Sur le même sujet

Nouvelle PAC : pour Céline Tellier, "la volonté du gouvernement wallon a été d’aboutir à une proposition qui préserve les revenus des agriculteurs"

Agriculture

Nouvelle Politique agricole commune : le plan wallon contient des avancées, mais insuffisantes selon des ONG

Belgique

Articles recommandés pour vous