Justice

Nouvelle stratégie pour lutter contre la criminalité et le terrorisme à l’aéroport de Bruxelles

En tant que lieu privilégié pour le transit des personnes et des marchandises, l’aéroport est aussi un pôle très attractif pour les criminels.

© © Tous droits réservés

Le "plan de sécurité Brussels Airport 2022-2025" qui doit être présenté ce mercredi est une première. Ce guide de bonnes pratiques encadre l’utilisation des compétences et des connaissances en matière de sécurité à l’aéroport. Jusqu’ici, aucune structure ne liait officiellement les services de police et de douane amenés à coopérer quotidiennement dans les bâtiments et sur le tarmac de Brussels Airport.

L’initiative coordonnée par le parquet de Hal-Vilvorde vise à professionnaliser la collecte et l’échange d’informations entre services. Elle répond ainsi aux recommandations de la commission d’enquête parlementaire sur les attentats du 22 mars 2016.

Le plan comble également un vide : alors que des communes s’appuient depuis longtemps sur un plan de sécurité local, " la ville-aéroport " où se croisent en moyenne 100.000 travailleurs et voyageurs chaque jour ne disposait de rien de tel. Avec pour conséquence une vision trop fragmentée de la criminalité à l’œuvre à l’aéroport de Bruxelles.

Image d’illustration. Plusieurs services de police et de douane travaillent à l’aéroport.
Image d’illustration. Plusieurs services de police et de douane travaillent à l’aéroport. © Tous droits réservés

En tant que lieu privilégié en Europe pour le transit des personnes (26,4 millions de passagers en 2019) et des marchandises (843.000 tonnes de cargo traitées en 2021), l’aéroport est aussi un pôle très attractif pour les criminels.

Trafics de drogues, d’êtres humains, de faux documents, d’espèces protégées, d’armes, de diamants, d’argent sale, … De nombreux trafics illicites y passent en quantités plus ou moins grandes.

Contrecarrer les criminels sans ralentir la circulation des passagers et des marchandises

L’aéroport est perméable car, à l’image de ce qui se passe avec les conteneurs dans un port, il est impossible de contrôler chaque arrivage au peigne fin. " C’est pour cette raison que nous devons renforcer notre position d’information ", souligne une personne ayant participé à l’élaboration du plan de sécurité. Elle précise : " il faut améliorer nos connaissances au sujet des organisations criminelles afin de mieux les cibler. Ce ciblage nous permettra de contrecarrer davantage les criminels sans ralentir la circulation des passagers et des marchandises ".

Image d’illustration. Le nouveau plan vise à optimaliser l’échange d’informations pour mieux lutter contre les trafics.
Image d’illustration. Le nouveau plan vise à optimaliser l’échange d’informations pour mieux lutter contre les trafics. © Tous droits réservés

C’est par la récolte et la circulation d’informations que des agissements frauduleux ont été décelés au terminal passagers. Mode opératoire mis au jour : des voyageurs présentant un profil à haut risque sont passés par la case contrôle à leur arrivée à Bruxelles sans résultat. Rien d’illégal n’a été retrouvé en leur possession lors des recherches.

Simultanément, des individus ayant acheté un billet de départ n’ont jamais embarqué. Ils se sont faufilés directement depuis la zone des départs vers la zone des arrivées afin de récupérer les bagages des voyageurs suspects, permettant à ceux-ci de quitter l’aéroport les mains vides sans être arrêtés aux contrôles.

La lutte contre le trafic de drogue est une priorité du plan de sécurité 2022-2025. Les faits de corruption et d’infiltration de l’économie qui accompagnent le narcotrafic inquiètent aussi particulièrement les autorités. Des malfaiteurs en recherche de badges d’accès pour leurs complices ou d’échappatoire pour les cargaisons attirent ou mettent sous pression des travailleurs de sociétés privées ou de services publics.

Image d’illustration. Les parties " passagers ", " cargo " et " aviation privée " sont concernées.
Image d’illustration. Les parties " passagers ", " cargo " et " aviation privée " sont concernées. © Tous droits réservés

Un dossier jugé par la cour d’appel de Bruxelles l’automne dernier donne la mesure du problème. Des narcotrafiquants utilisaient une société d’importation de fruits et légumes exotiques pour faire transiter de la cocaïne par l’aéroport. Il ressort de l’enquête que le gérant de l’entreprise concernée envisageait d’acquérir Aviapartner cargo, une des entreprises chargées de la manutention du fret.

L’acquisition aurait été en partie financée par plusieurs organisations criminelles. Si cette opération était allée à son terme, les criminels se seraient octroyé une position clé dans les activités aéroportuaires tout en blanchissant leur argent.

Parmi les actions développées dans le cadre du plan de sécurité, l’installation d’une antenne de police sur la partie fret Brucargo devrait permettre d’affiner les connaissances sur les sociétés actives à cet endroit. Désormais, lorsqu’une nouvelle entreprise s’établit, elle doit faire enregistrer un point de contact et reçoit la visite de la police. Le modèle est celui de l’" intelligence led policing ", autrement dit un modèle de sécurité fondé sur l’évaluation des risques.

Image d’illustration. Des criminels attirent ou mettent sous pression des travailleurs de sociétés privées ou de services publics.
Image d’illustration. Des criminels attirent ou mettent sous pression des travailleurs de sociétés privées ou de services publics. © Tous droits réservés

Le " plan de sécurité Brussels Airport 2022-2025 " ne concerne pas la sécurité du trafic aérien ou les plans d’urgence en cas de crise, ceux-ci relevant d’autorités différentes.

La nouvelle stratégie vise à améliorer la lutte contre la criminalité et le terrorisme sur le territoire de l’aéroport. Les parties " passagers ", " cargo " et " aviation privée " sont concernées, cette dernière présentant également des défis majeurs en matière de lutte contre criminalité.

Sur le même sujet

Retour de vacances : rien à déclarer ?

Vaste opération antidrogue : six employés de Brussels Airport arrêtés

Justice

Articles recommandés pour vous