Monde Moyen-Orient

Nucléaire : l'Iran prêt à reprendre la production d'uranium hautement enrichi

© AFP or licensors

25 févr. 2022 à 19:38Temps de lecture1 min
Par Belga

L'Iran est prêt à reprendre "à n'importe quel moment" la production d'uranium hautement enrichi, a averti vendredi le chef de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique (OIEA), Mohammad Eslami.

Ces derniers jours, des négociateurs ont fait état d'avancées dans les pourparlers de Vienne visant à sauver l'accord nucléaire conclu en 2015 entre l'Iran, les Etats-Unis, la Chine, la France, le Royaume-Uni, la Russie et l'Allemagne.

L'enjeu est de faire revenir les Etats-Unis dans l'accord dont ils s'étaient retirés en 2018 en rétablissant les sanctions contre l'Iran. En riposte, ce pays s'est largement affranchi des restrictions à ses activités nucléaires.

"Enrichir de l'uranium peut être fait à n'importe quel moment", a déclaré M. Eslami, cité par un communiqué de l'OIEA.

Si après un éventuel succès à Vienne les Etats-Unis se retirent à nouveau de l'accord et "ne remplissent pas ainsi leurs obligations, nous reviendrons à la situation précédente" en reprenant la production d'uranium hautement enrichi, a-t-il averti.

L'accord de 2015 avait permis la levée de sanctions économiques internationales contre l'Iran, en échange de strictes limites à son programme nucléaire, censées l'empêcher de se doter de la bombe atomique, ce que Téhéran dément vouloir faire.

L'Iran a annoncé en avril avoir commencé à produire de l'uranium enrichi à 60%, soit bien au-delà du seuil de 3,67% fixé par l'accord international, se rapprochant des 90% nécessaires à la confection d'une bombe atomique.

L'Iran a toujours nié chercher à se doter de la bombe atomique.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous