Sciences et Techno

Objets connectés : les ondes magnétiques comme alternatives aux batteries

Objets connectés : les ondes magnétiques comme alternatives aux batteries.

© Oppo

29 janv. 2022 à 11:00Temps de lecture1 min
Par RTBF avec AFP

A travers la publication d'un nouveau livre blanc consacré aux communications à consommation zéro, Oppo envisage à l'avenir que les objets connectés se rechargent à l'aide d'ondes déjà présentes dans leur environnement plutôt qu'à l'aide d'une traditionnelle batterie.

Cela permettrait de développer des appareils durables, moins néfastes pour l'environnement.

Les ondes environnantes nouvelles sources d'énergie ?

Pour des questions à la fois de praticité et de respect de l'environnement, la surconsommation de batterie pose un réel problème. L'idéal serait donc d'arriver à concevoir des objets connectés sans batterie, capables de capter de l'énergie d'une autre manière. C'est en tout cas la vision du constructeur chinois Oppo.

Cela pourrait ressembler à de petites étiquettes électroniques sur les objets, capables de capter de l'énergie à partir de signaux cellulaires via 5G, Bluetooth ou Wi-Fi.

Cela présenterait de nombreux avantages, à commencer par une meilleure durabilité mais aussi des objets plus compacts et moins chers à produire. Ces étiquettes permettraient également de localiser les objets lorsqu'ils sont égarés. De premières applications pourraient concerner certains appareils domestiques légers ou bien encore des vêtements connectés.

Le concept n'est pas tout à fait neuf

En 2021, des chercheurs américains avaient déjà  annoncé travailler sur la possibilité de transformer une partie du réseau 5G en réseau électrique capable de recharger de petits objets connectés à proximité. Ils ont pour cela développé de minuscules antennes qui se fondent parfaitement dans le décor. L'idée est de permettre à ces objets d'être constamment chargés, sans évidemment nuire à la qualité du réseau 5G.

Une startup française, Dracula Technologies, a quant à elle mis au point une solution innovante qui prend la forme d'un petit module photovoltaïque et permet de recharger ces objets sans discontinuer simplement grâce à la lumière, naturelle ou non. Ici, c'est donc la lumière qui sert de solution énergétique, qu'elle soit naturelle ou artificielle et quelle que soit son intensité. En théorie, un objet électronique connecté doté de cette technologie n'aurait ainsi plus à dépendre d'une pile ou d'une batterie ni à être rechargé manuellement.

Inscrivez-vous à la newsletter Tendance

Mode, beauté, recettes, trucs et astuces au menu de la newsletter hebdomadaire du site Tendance de la RTBF.

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous