Les Grenades

Octobre rose : accompagner les femmes après la maladie

© Tous droits réservés

26 sept. 2022 à 14:20Temps de lecture4 min
Par Jehanne Bergé pour Les Grenades

Loin des campagnes de "pinkwashing", l’entrepreneuse et militante Juliette Berguet organise ce 29 septembre à Bruxelles une conférence-événement par les femmes pour les femmes. Son objectif : questionner l’accompagnement des survivantes du cancer dans la remise à l’emploi et apporter des solutions pour une meilleure prise en charge de toutes.

Le cancer du sein reste le cancer le plus fréquemment diagnostiqué chez les femmes (33%). Juliette Berguet, 45 ans, fait partie des survivantes de la maladie. "En 2018, dès qu’on m’a annoncé le diagnostic, je me suis accrochée en pensant à l’après. Mais très vite, j’ai compris que la remise au travail allait être compliquée… Dans mon parcours, je n’ai pas trouvé de service adapté à Bruxelles."

C’est à la suite de son expérience qu’elle a décidé de désormais se battre pour un accompagnement plus qualitatif des personnes en rémission.

"On ne peut pas courir, on doit marcher"

L’experte de son propre vécu explique qu’il reste un angle mort concernant la remise à l’emploi des personnes à l’issue d’une incapacité de travail pour cause de maladie de longue durée. "Il est important de souligner que les formations pour chercheur·euses d’emploi sont souvent intensives et proposent un rythme impossible à suivre quand on doit supporter la fatigue qui est l’une des conséquences de la maladie. Même chose au niveau de l’entrepreneuriat ; on ne peut pas courir, on doit marcher."

►►► Retrouvez en cliquant ici tous les articles des Grenades, le média de la RTBF qui dégoupille l’actualité d’un point de vue féministe

Selon le baromètre belge du cancer, aucune mesure n’existe spécifiquement pour la réinsertion professionnelle des travailleur·euses atteint·es de cancer. Pour objectiver les besoins, plusieurs études ont été réalisées. Les chiffres de l’enquête de la chercheuse Régine Kiasuwa Mbengi, révèlent notamment que seulement 35% des patient·es entrant en invalidité (c’est-à-dire ayant 12 mois ou plus d’arrêt de travail) réintègrent le marché du travail après cinq ans.

La Mutualité chrétienne a elle aussi creusé la question de la remise à l’emploi, et plus spécifiquement chez les femmes ayant eu un cancer du sein. Selon les résultats de leur étude : pour 26% des femmes, l’incapacité se prolonge au-delà de deux ans.

Baob pour lutter contre l’isolement

Face à ces constats, Juliette Berguet a interpellé les responsables politiques et pouvoirs publics. "Mon objectif est de mettre en place un véritable plan pour accompagner les femmes. En créant des outils spécifiques, je veux leur permettre de ne plus être isolées, de trouver des options adaptées à leurs besoins, de se sentir ‘raccrochées’au système."

Je veux briser les tabous de la maladie car il y a un véritable marketing autour du cancer qui joue sur la vulnérabilité

Pour parvenir à ses fins, elle a fondé l’association Baob Brussels. Ce premier espace multidisciplinaire situé plein centre de Bruxelles se veut un lieu d’accueil et de soutien vers une reconstruction positive. En effet, en tant que femme racisée, Juliette Berguet pointe de véritables inégalités d’accès aux structures de soin durant le parcours de rétablissement.

"Personnellement, j’ai eu la chance de pouvoir me faire accompagner par des thérapeutes, des coachs, des spécialistes du bien-être… Mais tous ces soins ont un coût ; j’ai pu en profiter grâce à l’assurance de mon compagnon, mais au cours de ces activités, je voyais toujours les mêmes profils et je n’avais pas l’impression d’être à ma place. Durant mon traitement, j’ai aussi sympathisé avec d’autres femmes, elles issues de la diversité, et moins aisées financièrement. J’ai compris qu’elles, elles n’avaient droit qu’au strict minimum et n’avaient pas accès à tous ces soins de bien-être. Je me suis dit que ce n’était pas juste", explique-t-elle.

© Tous droits réservés

Un événement qui donne la parole aux concernées

À la ville de Bruxelles, le cabinet de l’Échevine l’Égalité des chances Lydia Mutyebele Ngoi soutient son initiative en lui mettant un lieu à disposition. "On travaille également avec Actiris, et la Mutualité chrétienne à un projet d’accompagnement et de réinsertion. En fait, nous faisons remonter les problématiques de terrain", explique Juliette Berguet.

►►► Pour recevoir les informations des Grenades via notre newsletter, n’hésitez pas à vous inscrire ici

Dans le cadre de la campagne de sensibilisation d’Octobre rose Bruxelles se mobilise, notre interlocutrice organise une conférence le jeudi 29 septembre à l’hôtel de ville de Bruxelles pour discuter de toutes ces questions. Elle ajoute : "On laisse trop peu la parole aux concernées. Cet événement est mis en place par les femmes atteintes de maladie pour les femmes atteintes de maladie. Nous souhaitons conscientiser au dépistage, mais aussi à l’après. Je veux briser les tabous de la maladie car il y a un véritable marketing autour du cancer qui joue sur la vulnérabilité."

Ici pas de "pinkwashing" donc, mais une soirée de réflexion. Six intervenantes interviendront : Manuela Varrasso, experte des questions de diversité, inclusion et discrimination pour Actiris, Isabelle Veys, cheffe de clinique chirurgie mammaire et pelvienne à l’Institut Jules Bordet, Karin Toussaint, juriste, formatrice & consultante en droit social et droit des ASBL, Régine Kiasuwa Mbengi, responsable au Centre du cancer des matières liées à la réinsertion professionnelle des patient·es travailleur·euses atteint·es de cancer, Cinda Ayachi, Coach cancer certifiée retour au travail spécialisée en inclusion et gestion du stress, et évidemment Juliette Berguet. La conférence sera modérée par Monia Taieb.

En espérant que la soirée du 29 septembre fasse bouger les lignes !


Infos pratiques

Maison Baob : 26 Rue du Lombard, 1000 Bruxelles. Ouverture durant tout le mois d’octobre.

Conférence : Jeudi 29 septembre : ouverture des portes à 17h30 à l’hôtel de ville de Bruxelles. Plus d’infos par ici.

© Tous droits réservés

Si vous souhaitez contacter l’équipe des Grenades, vous pouvez envoyer un mail à lesgrenades@rtbf.be.

Les Grenades-RTBF est un projet soutenu par la Fédération Wallonie-Bruxelles qui propose des contenus d’actualité sous un prisme genre et féministe. Le projet a pour ambition de donner plus de voix aux femmes, sous-représentées dans les médias.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous