RTBFPasser au contenu
Rechercher

Football

Officiel : Mbaye Leye est le nouveau coach du Standard, la consécration six mois plus tard

Loading...
30 déc. 2020 à 09:02 - mise à jour 30 déc. 2020 à 09:02Temps de lecture2 min
Par Lancelot Meulewaeter

Comme nous vous l'annoncions hier en primeur, Mbaye Leye sera bien le nouvel entraîneur du Standard de Liège. Le Sénégalais de 38 ans vient de signer son contrat de six mois sans option pour devenir entraîneur principal en bord de Meuse. Il s'agit d'un retour chez l'employeur qui l'avait remercié il y a quelques mois, à la suite de l'arrivée de Philippe Montanier et son adjoint Mickael Debève. La direction du Standard, qui avait proposé à Leye le poste d'entraîneur des U21 l'été dernier, fait donc machine arrière et lui propose de piloter le bateau rouche. C'est une première mission de taille pour un homme qui s'était déjà dit prêt à relever un défi en tant que T1 durant l'été, alors que le Standard lui-même avait répandu la rumeur qu'il deviendrait le successeur de Michel Preud'homme, avant de se raviser.

LIRE AUSSI : Pro League : La valse des entraîneurs 2020-2021

Il connaît l'état de la maison ... et du groupe

Parmi les motifs qui ont mené le triumvirat Venanzi - Nicaise - Grosjean à choisir Leye, c'est la connaissance aiguisée qu'il a du groupe. Celui-ci n'a que peu changé depuis son départ, le club n'ayant perdu que Mergim Vojvoda parmi ses joueurs de premier plan. Le véritable chantier sera celui de l'attaquant de pointe, poste qui n'a jamais trouvé preneur à temps plein depuis le départ de Renaud Emond pour Nantes l'hiver dernier. Oularé, Muleka, Avenatti, Cop, Tapsoba et les solutions de fortune Lestienne ou Balikwisha n'ont pas convaincu et il reviendra à l'ancien attaquant prolifique du championnat de belge de mettre les avants en confiance. Tout en sachant que l'un ou l'autre devra quitter la maison dès cet hiver. Leye sait très bien que les finances du club demeurent dans le dur, malgré les ventes juteuses de Djenepo et Marin, et il faudra lâcher du lest cet hiver avec les départs de plusieurs gros contrats. Mehdi Carcela pourrait être visé, mais il n'est pas le seul. C'est par ailleurs cette situation financière délicate qui a fait que le Standard s'est tourné vers un jeune coach. Prendre un Frank Vercauteren, qui a selon plusieurs médias bien négocié avec la direction liégeoise ces dernières heures, aurait été plus coûteux.

LIRE AUSSI : Le Standard, battu à domicile par Saint-Trond, s'enfonce encore plus dans la crise

Que va-t-il garder de Philippe Montanier ?

Ce qui restera des 19 rencontres de Pro League et de la campagne d'Europa League de Philippe Montanier, ce sont deux choses : d'abord l'organisation défensive qu'il a voulu mettre en place. Elle peut servir de base au coach Leye, même si elle s'est disloquée au fil de la longue descente au classement du Standard, et que la blessure de Zinho Vanheusden n'y est pas étrangère. Puis il y a l'éclosion des jeunes : Nicolas Raskin (19 ans) en tête, mais aussi Michel-Ange Balikwisha (19 ans), Abdoul Tapsoba (19 ans), Damjan Pavlovic (19 ans) et Hugo Siquet (18 ans). C'est un refrain connu, en temps de crise, pas question d'aller chercher des recrues onéreuses, il faut regarder dans son assiette. Et concernant les jeunes, elle semble bien garnie. C'est donc un premier défi important pour Leye, de ceux qui peuvent lancer une carrière, alors que le Standard pointe à 7 points du top 4 synonyme de Playoffs 1.

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous