RTBFPasser au contenu
Rechercher

Musique

Olivia Rodrigo invite Lily Allen à chanter "Fuck You" : un message à la Cour Suprême américaine

Loading...

Alors qu’une grande partie du monde était scandalisée d’apprendre que la cour suprême des États-Unis révoquait le droit à l’avortement au niveau fédéral, des artistes réagissaient sur leurs réseaux mais aussi sur scène. Olivia Rodrigo était à l’affiche du mythique festival Glastonbury à Londres ce samedi 25 juin, et elle a invité Lily Allen à la rejoindre sur scène pour reprendre ensemble le tube culte de la petite anglaise "Fuck You".

Quelle incroyable surprise pour le public de Glastonbury venu applaudir LA star des ados Olivia Rodrigo ! Demandant subitement une ovation pour Lily Allen qui déboule sur scène, la chanteuse californienne de 19 ans a ensuite déclaré : "J’ai le cœur brisé après ce qu’il s’est passé hier en Amérique. Je suis dévastée, terrifiée, que tant de femmes et de filles vont mourir à cause de celaJe veux donc dédier la prochaine chanson aux cinq membres de la Cour suprême qui nous ont montré qu’en fin de compte, ils n'en n'ont rien à foutre de la liberté: Samuel Alito, Clarence Thomas, Neil Gorsuch, Amy Coney Barrett et Brett Kavanaugh : on vous hait ! ". Lily Allen a alors levé ses 2 majeurs vers le public et les 2 femmes ont entamé le célèbre tube de Lily Allen de 2009.

Une chanson que Lily Allen avait à la base écrite en référence à elle-même mais aussi envers le parti national britannique. La presse musicale y a vu une référence à la politique de George W. Bush. Ensuite beaucoup de monde se l’est appropriée en support à la lutte contre l’homophobie. Cette chanson a enfin visé Donald Trump, Trump qui a bien placé ses pions et à qui l’on doit la situation dramatique que nous connaissons aujourd’hui : la révocation du droit à l’avortement aux États-Unis. Une régression historique pour les droits des femmes et pour la démocratie.

À côté de cette décision affligeante et de ce moment fort à Glastonbury, Lily Allen, bientôt 37 ans, a déclaré qu’elle n’avait pas imaginé remonter un jour sur cette grande scène, et encore moins avec Olivia Rodrigo, l’idole de ses filles ! #coupdevieux.

Loading...

D’autres artistes expriment leur indignation

Chanteurs, chanteuses, acteurs, actrices, personnalités du monde sportif… il.elle.s ont été nombreux.ses à réagir sur les réseaux sociaux. Alors que Billie Eilish a déclaré que "le combat n’était pas terminé", Taylor Swift s’est dite "absolument terrifiée", et Mariah Carey "démoralisée de devoir expliquer à sa fille de 11 ans pourquoi nous vivons dans un monde où les droits des femmes se désintègrent sous nos yeux”. Madonna en appelle au combat, pendant que Lizzo s’est engagée à verser 500.000 dollars des recettes de sa prochaine tournée à une association de planning familial et de droits pour l’avortement. Live Nation s’associe et remettra de son côté 500.000 autres dollars.

Millie Bobby Brown, Alyssa Milano, Laura Dern, Viola Davis, Mandy Moore ont aussi exprimé leur désolation. Des célébrités comme Megan Thee Stallion relaient des adresses d’associations pour faire des dons. La rappeuse a d’ailleurs scandé "My Body, my motherfucking choice" sur la scène de Glastonbury ce week-end. Harry Styles s’est dit "dévasté", a demandé que "l’on prenne soin les uns des autres" et a affirmé que "l’on était tous ensemble et que le combat ne faisait que commencer".

Lors d’un concert à Londres, Billie Joe Armstrong, le chanteur de Green Day, a annoncé vouloir renoncer à sa citoyenneté américaine. Il ne veut plus être un "American idiot".

Quant à Pink, elle n'arrête pas de réagir sur son Twitter. Elle a d'ailleurs remercié Olivia et Lily, et a notamment posté ce tweet radical :

Soyons clairs, si vous pensez que le gouvernement a sa place dans l’utérus d’une femme, dans les affaires ou le mariage d’une personne homosexuelle, ou que le racisme est acceptable, alors s’il vous plaît, au nom de votre Seigneur, n’écoutez plus jamais ma musique. Et aussi, allez vous faire foutre. On est bon ?

Sur le même sujet

Etats-Unis : les députés du Congrès américain votent pour protéger les mariages homosexuels dans l’ensemble du pays

Monde

Etats-Unis : des activistes offrent 200 dollars pour localiser les juges conservateurs de la Cour suprême qui ont révoqué le droit à l'avortement

Monde

Articles recommandés pour vous