RTBFPasser au contenu
Rechercher

Le 8/9

Olivier de Benoist veut "désacraliser le rôle de parent" dans son nouveau spectacle

Olivier de Benoist était l'invité du 8/9 pour présenter son nouveau spectacle Le petit dernier. L'humoriste français a révélé quelques blagues et théories loufoques de ce one-man-show où aucun membre de la famille n'est épargné.

Olivier de Benoist est de retour avec un tout nouveau one-man-show, une ode à la contraception, dans lequel il met son 4ème enfant à l’honneur !

Fort de son expérience de père, l’humoriste donne de précieux conseils d’éducation. Même si être parent procure une joie immense, ce n’est pas tous les jours un long fleuve tranquille...

Mais s’il y a bien une chose dont Olivier est fier, c’est qu’élever des enfants n’est plus exclusivement une tâche féminine. Aujourd’hui, les pères ont aussi leur rôle à jouer et Olivier compte bien le prouver aux femmes !

En spectacle :

  • Le 26 mars à LOUVAIN-LA-NEUVE – Aula Magna.
  • Le 27 mars à MONS – Grand Manège.
  • Le 28 mars à BASTOGNE – Espace 23.
  • Le 15 avril à ANDENNE – Centre Culturel.
  • Le 5 mai à MARCHE-EN-FAMENNE – Wex.
  • Le 20 mai à AUDERGHEM – Centre Culturel.
  • Le 27 mai à BRAINE-LE-COMTE – Baudouin IV.
  • Le 24 mars 2023 à LIEGE - Forum.

Toutes les informations et réservations sur www.odlive.be

Des blagues testées et approuvées par ses propres enfants

4 enfants et désormais 4 spectacles. Olivier de Benoist lie plus que jamais sa paternité à l'humour. D'ailleurs ses enfants deviennent source d'inspiration. De son propre aveu, sa fille aînée, âgée de 16 ans veut aussi devenir humoriste. Il teste même des blagues au public écrites par celle-ci pour connaître sa réaction.

L'humoriste français de 47 ans cherche aussi l'approbation de ses enfants sur ses vannes avant de les lâcher au public... et parfois cela choque un peu ses progénitures comme lorsqu'il déclare être devenu écolo. "Je m'en suis rendu compte en mettant mes enfants dans des chambres séparées : 'Je suis écolo car pour la première fois je trie mes déchets'. J'ai senti un froid quand j'ai testé la vanne" révèle-t-il.

Un message positif sur la parentalité

Olivier de Benoist a bien conscience que la parentalité est un sujet vu et revu dans le stand-up. Cependant, Le petit dernier promet d'être unique car il souhaite délivrer un message positiviste.

Un spectacle sur les enfants, c'est un sujet absolument pas original, tellement de personnes en ont fait, mais je voudrais désacraliser le rôle de parent.

Il explique : "Dans ce spectacle, je dis que finalement, être parent, ce n'est pas grave. En une génération, on a créé des écoles de parents (...) Nous sommes naturellement des bons parents. Après, si on a besoin d'aide, on en prend. Mais simplement, il faut arrêter de culpabiliser les parents parce qu'il y a des coachs, etc. On peut se détendre".

Loading...

Des sujets originaux et des théories loufoques

Olivier de Benoist prend "un plaisir fou" à jouer ce spectacle qu'il considère comme son préféré et parce que le sujet concerne tout le monde.

Pour se démarquer des autres spectacles sur la parentalité et l'enfance, ODB mise sur l'écriture, et l'originalité des thèmes qui se dégagent.

Il fait notamment écouter les pleurs différents de son bébé pour savoir ce que cela signifie. Il analyse aussi la place de l'enfant dans la famille selon endroit on est différent. Par exemple, l'aîné, il le considère comme le prototype : "Si les parents ont fait d'autres enfants après l'ainé c'est qu'on ne veut pas rester sur un échec. L'aîné c'est la crêpe ratée qu'on laisse au chien". Le deuxième ? "On a tellement bossé pour l'aîné que le second ils se relâchent. C'est un paria, il est souvent moche". Les suivants ? "Ce sont toujours des avortements qui ont mal tourné".

Loading...

L'humour misogyne d'Olivier de Benoist

Mais que serait Olivier de Benoist sans ses quelques blagues misogynes ? Le petit dernier n'en manque pas.

Il a notamment une théorie sur la répartition des tâches liée aux enfants. Pour lui, les hommes vont plus vite que les femmes pour s'en occuper. "En moyenne, une femme consacre 119 minutes par jour à s'occuper de ses enfants et un homme 49 minutes. Ce qui veut dire que les hommes sont plus efficaces, j'ai juste fait le calcul" s'amuse-t-il.

L'humoriste s'est aussi documenté sur la parentalité, notamment sur l'éducation positive. "On devient bienveillant avec l'enfant. On ne lui dit plus : 'Tu n'as pas rangé ta chambre'. On lui dit : 'Je vois qu'il y a encore des jouets sur le tapis'. Je trouve cela absolument merveilleux. Je fais cela aussi avec ma belle-mère. Je ne dis plus : 'Vous êtes aigrie, nuisible et irritante'. Je dis : 'C'est fou comme votre fille vous ressemble'".

Du lundi au vendredi, retrouvez l’invité du jour dans Le 8/9 à suivre sur VivaCité et en télé sur La Une. Pour connaître le programme de la semaine, c’est par ici.

Sur le même sujet

Eurovision : Alvan & Alhez représentera la France avec une chanson électro-celtique surprenante

Le 8/9

Camila Cabello s’associe à Ed Sheeran pour une chanson de rupture, mais qui sent déjà le tube de l’été

Le 8/9

Articles recommandés pour vous