Olivier Latry : "Poulenc a saisi parfaitement tout ce que l’orgue pouvait apporter à l’orchestre"

© © Tous droits réservés

Il est musicien organiste, professeur, compositeur et titulaire du grand orgue de Notre-Dame de Paris, Olivier Latry était en Belgique, à Liège pour interpréter le concerto pour orgue de Poulenc avec l’Orchestre Philharmonique Royal de Liège, un concert diffusé en streaming sur la plateforme de l’OPRL et que vous pourrez écouter le vendredi 9 avril prochain sur Musiq3.

Des affinités avec la Belgique

L’organiste français Olivier Latry connaît bien la Belgique et a des affinités particulières avec notre pays et notamment avec la ville de Liège : "J’y ai enregistré le premier concerto de Thierry Escaich, je crois que c’était en 1999, donc ça ne date pas d’hier et la symphonie concertante de Jongen et la symphonie de Saint-Saëns avec orgue, en 2006. J’ai des accointances avec Liège, avec l’orchestre, avec ce lieu, et je suis content d’y revenir."

Olivier Latry connaît aussi bien l’orgue de Bozar, qui a été lourdement endommagé par les eaux déversées pour éteindre l’incendie survenu dans les combles du Palais des Beaux-Arts en janvier dernier. En effet, Olivier Latry avait participé à la réfection de cet orgue inauguré en 1930 et victime d’un premier incendie 1967 : "On a beaucoup travaillé [avec des experts] à ce que cet orgue soit ce qu’il est ou ce qu’il était, j’espère qu’il reviendra dans cet état."

 

Le concerto pour orgue de Poulenc

Princesse de Poulignac

Ce concerto pour orgue, orchestre à cordes et timbale, a été composé par Poulenc entre 1934 et 1938. Il s’agit d’une commande de la Princesse de Polignac, grande mécène américaine, épouse d’Edmond de Polignac.

La Princesse de Polignac, grande mécène, a étudié le piano et l’orgue. Elle avait, dans son hôtel particulier du XVIe arrondissement parisien, un orgue était installé en mezzanine. Elle avait demandé, au départ, à Jean Françaix de lui composer un concerto pour orgue. Le compositeur ayant beaucoup trop de commandes à honorer à ce moment-là a proposé à la comtesse de se tourner vers Francis Poulenc, qui a accepté.

Francis Poulenc a eu beaucoup de mal à composer ce concerto – est-ce à cause de l’orgue ? – il a mis beaucoup de temps à l’écrire, il n’était pas très satisfait et puis, finalement, ses craintes ont été dissipées lorsqu’il a travaillé avec d’autres organistes. La création du concerto a été réalisée par Nadia Boulanger.

"J’aurais voulu connaître ça !" nous confie Olivier Latry, rêveur de cette époque artistique foisonnante.

"J’aurais voulu aussi être là quand Poulenc a rencontré Maurice Duruflé pour la première fois, puisqu’ils se sont rencontrés à l’Eglise Saint-Étienne-du-Mont pour faire les registrations, c’est ce qui permet à l’orgue de sonner comme il sonne, on choisit les registres, les timbres que l’on veut."

Olivier Latry est au micro de Fabrice Kada

Au cours de l’interview, Olivier Latry nous donne également des nouvelles de la restauration de la Cathédrale Notre-Dame de Paris, qui a été victime, il y a presque deux ans jour pour jour, un terrible incendie et de son grand orgue, qui a été démonté et dont la restauration devrait commencer d’ici le mois de juin prochain.

Sur le même sujet

Le groupe des six, 6 compositeurs français qui se positionnent contre l’impressionnisme et le wagnérisme

Telle est la question !

Retrouvez le récital d’orgue d’Olivier Latry au festival Ars in Cathedrali sur Auvio

Le Journal des Festivals

Articles recommandés pour vous