RTBFPasser au contenu
Rechercher

Le mug

On a tous quelque chose en nous de Michel Berger

Le Mug

Yves Bigot, "Quelque chose en nous de Michel Berger"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Yves Bigot n’est pas seulement PDG de TV5 Monde, il est aussi critique rock et biographie. Son dernier ouvrage retrace la vie d’un artiste culte de la chanson française : Michel Berger. Il est l’invité d’Elodie de Sélys pour nous parler de Quelque chose en nous de Michel Berger, et retracer la vie du chanteur dans le Mug.

Le livre est déjà paru en 2012, mais en cette année particulière qui commémore les 30 ans de la disparition de Michel Berger, il a été augmenté et réédité. Il faut dire que depuis, France Gall est aussi décédée. Les deux sont indissociables. Ils se croisent pour la première fois en 1963, dans les coulisses de l’émission Discorama. Ils n’ont que 16 ans.

Michel Berger, c’est d’abord l’histoire d’un jeune homme de bonne famille passionné par la musique et le rock’n’roll, le jazz, la soul. Admirateur de Ray Charles et des Beatles, il n’a pourtant pas la voix nécessaire pour devenir le plus grand, au même titre que ses idoles. C’est sans doute pour cela qu’il passera la plus grande partie de sa carrière à écrire et composer pour les autres, de Françoise Hardy à Daniel Balavoine en passant par Johnny Hallyday et Céline Dion. Homme ambitieux, qui est persuadé que la chanson française peut s’élever au même niveau que celle des States, et veut réellement peser sur son époque.

Avant France Gall, il y a eu Véronique Sanson. Yves Bigot les qualifie de presque jumeaux, tellement le couple était fusionnel. Mais avant leur mariage, Véronique s’en va. Blessé, trahi, Michel se rapproche de France, pour qui il compose La déclaration d’amour. Chanteuse en tête des charts français, connue à l’international grâce à sa victoire à l’Eurovision, c’est elle qui le remet sur les rails, tant professionnellement que dans la vie privée.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la carrière de Michel Berger n’a pas été banale. Véritable génie de la musique, ce qui le rend d’ailleurs assez froid et distant, il n’est pourtant pas tout de suite pris très au sérieux par le milieu culturel parisien. Le duo Gall-Berger est encore associé aux années yéyé, populaire mais pas intellectuel. Cette image se brise à la sortie du titre Cézanne peint, tube qui interpelle par ses références culturelles. Enfin, ils deviennent de véritables artistes.

Le sacre ultime, il viendra bien sûr en 1979, avec Starmania. La comédie musicale, ou plutôt opéra-rock, cosignée avec Luc Plamondon est un carton. L’histoire est visionnaire : terrorisme, milliardaires au pouvoir, société underground, écologie, sexualité et questions de genre. Des thèmes d’une actualité saisissante.

Dans son livre, Yves Bigot retrace bien entendu tout cela, et plus encore. Depuis sa première édition, l’auteur a pu rencontrer de nouveaux témoins qu’il n’avait pas pu entendre la première fois. C’est le cas notamment de Béatrice Grimm, dernier amour de Michel Berger, jusqu’à sa disparition Saint-Tropez le 2 août 1992.

Quelque chose en nous de Michel Berger paru aux éditions Don quichotte

Sur le même sujet

Michel Berger et Véronique Sanson, découvrez l’histoire rocambolesque de leur rupture

Le 8/9

Michel Berger, 30 ans après sa disparition revivez ses plus beaux passages en télé

Vivacité

Articles recommandés pour vous