Only In America : Who is Mike Pence ?

only in america

© ALEX WONG - AFP

06 oct. 2020 à 06:45 - mise à jour 06 oct. 2020 à 09:19Temps de lecture2 min
Par BJ Scott

- Le vice président est le seul personnage officiel à la maison blanche qui ne peut être viré
- Sur 47 de ses prédécesseurs, 9 sont devenus président (8 en raison d’un décès, 1 pour démission)

Trump & Pence 2 personnages extrêmement différente et complémentaire pour essayer de rassembler au plus large le camp conservateur.

Trump : showman télé, homme d’affaires milliardaire, transgressif, antisystème, prédateur sexuel, divorcé, novice en politique.
Pence : chrétien évangéliste, ultra-conservateur (social, moral et politique), marié, extrêmement religieux, longue expérience politique, connexion, discipline, contact avec les gros donateurs du parti républicain. Il est le lien entre l’administration Trump et l’aile le plus conservatrice du parti.

On peut se demander pourquoi PENCE a accepté d’être au côté d’un personnage totalement opposé à sa morale, ses principes, toutes les valeurs de sa vie ? La réponse est sans doute que l’on sait qu’il a toujours rêvé d’être président. Après plusieurs échecs politiques c’est sans doute sa seule chance d’arriver au sommet de l’Etat et peut-être remplacer ou succéder à Trump comme président. Intellectuellement très construit et cohérent, d’extrême droite et ultra-conservateur et également excellent orateur (ce que peu de gens savent).

Opposé farouche à l’avortement.
Contre la présence des femmes et homosexuel dans l’armée.
S’oppose aux lois qui veulent empêcher la discrimination de LGBTQ dans les entreprises.
Climatosceptique militant, abolition des taxes écologiques…

Gouverneur Indiana 2013-2017
Opportuniste et faussement modéré pour se faire élire, promettant les compromis et une fois élu il a appliqué une politique ultra-conservatrice. Il a signé une loi autorisant la discrimination des homosexuels en entreprise " Religious Freedom Restoration Act ". Cela a fait un tel scandale qu’il a dû revenir en arrière ce qui a compromis sa future carrière politique. Cela explique sans doute qu’il ait accepté la proposition de Trump de devenir vice présidant comme seul porte de sortie et possibilité d’arriver lui-même au sommet.

Pence déclare à son propos : " Je suis chrétien, conservateur, républicain, dans cet ordre ". Dans la réalité, il est chrétien quand ça l'’arrange pour condamner une femme qui avorte, mais plus du tout quand il refuse de gracier un Noir reconnu innocent qui fera par sa faute plusieurs années de prison ou de plus l’accueil de tout réfugié.

Kamala Harris, la colistière de Biden, représente, elle, l’aile gauche du parti démocrate, également brillante oratrice. On ne peut pas faire plus opposé politiquement. Cela promet un débat mercredi dans la nuit, espérons-le, extrêmement intéressant.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Only In America : Memorial Day