Le Scan

OnlyFans mène-t-il à la prostitution ?

08 mars 2022 à 13:15Temps de lecture3 min
Par Simon Breem avec Maurizio Sadutto

"OnlyFans", comprenez, "Rien que pour les fans". Sur sa page d’accueil, le site nous propose de soutenir nos créateurs préférés, comme des artistes, des cuisiniers ou des professeurs de fitness. Principe : payer un abonnement pour accéder à leurs photos et vidéos. En réalité, sur le site, on retrouve surtout un type de contenu bien particulier : du contenu à caractère pornographique.

OnlyFans : Réseau social à la réputation sulfureuse

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Détournement de fonction

OnlyFans a été détourné de sa fonction d’origine. Pour mieux comprendre le phénomène, nous avons rencontré deux utilisatrices belges. Leurs pseudos respectifs : Rage Body et Lina Rossolina, elles nous expliquent pourquoi elles ont choisi d’utiliser OnlyFans.

Si tu as un peu l’œil pour la photographie, c’est très facile de prendre quelques photos de soi-même ou de faire une petite vidéo

Après avoir payé un abonnement mensuel de 10 euros, nous voilà dans l’intimité de Jade, alias Rage Body. La jeune femme est étudiante, elle a 21 ans. Nous sommes allés à sa rencontre, elle vit en Flandre, et elle a préféré garder l’anonymat.

Jade s’est inscrite sur le site en 2019, notamment pour financer ses études :

"Si tu as un peu l’œil pour la photographie, ce qui est mon cas car j’ai étudié la photographie, c’est très facile de prendre quelques photos de soi-même ou de faire une petite vidéo."

En moyenne, Jade gagne 150 euros par mois grâce à OnlyFans. Le lendemain de notre rencontre, elle avait rendez-vous avec la petite amie d’un de ses abonnés. Jade avait accepté de coucher avec elle et de se filmer. Finalement, ça ne s’est pas produit. Mais elle n’est pas contre le principe des relations sexuelles tarifées :

"Si c’est moi qui touche la personne et pas l’inverse, ça ne me dérange pas."

- C’est quand même un peu de la prostitution.

"Oui, je sais. Mais je ne le vivrais pas comme de la "vraie" prostitution, parce que la personne ne couche pas avec moi, c’est moi qui couche avec elle."

- Combien aurais-tu demandé ?

"150 euros environ."

Rapports virtuels et pornographie

OnlyFans peut donc déboucher sur de la prostitution, même si ce n’est pas le principe de base. Mais le site permet aussi d’effectuer le chemin inverse : avoir des rapports virtuels et non plus dans la vraie vie. Cela concerne la prostitution bien sûr, mais aussi la pornographie. Notre deuxième témoin en parle, elle s’exprime, elle, à visage découvert.

OnlyFans me rapporte entre 1.000 et 2.000 dollars par mois. Il faut un peu évaluer combien ce sera[...] Mais je suis aussi présente sur d’autres sites web où je gagne de l’argent

Lina a été actrice porno pendant deux ans. Elle a décidé de quitter ce milieu. Progressivement elle a basculé sur OnlyFans et d’autres sites similaires, qui lui assurent désormais un salaire décent :

"OnlyFans me rapporte entre 1.000 et 2.000 dollars par mois. Ca change à chaque fois. Il faut un peu évaluer combien ce sera, c’est toujours une surprise, ce qui me convient en soi. Mais je suis aussi présente sur d’autres sites web où je gagne de l’argent donc au final c’est toujours un joli montant."

Sur sa page, Lina a une bonne centaine de fans qui payent pour avoir accès à ses photos et vidéos. Des clients avec lesquels il faut entretenir un lien. Tout cela c’est du travail bien sûr, mais globalement elle s’y retrouve et ne compte pas arrêter de sitôt :

"Je ne sais vraiment pas combien de temps je veux continuer à le faire. C’est vraiment passionnant. Cela fait deux ans que je suis sur OnlyFans et c’est comme si cela avait commencé hier. Ca se passe tout naturellement donc je ne sais pas quand je voudrais arrêter."

OnlyFans prend 20% sur les abonnements payés aux utilisatrices et utilisateurs qui vendent aussi des photos et vidéos exclusives à ceux qui le demandent. Mais sur ces transactions-là, OnlyFans ne ponctionne pas d’argent.

L’année dernière, OnlyFans avait annoncé l’interdiction des contenus sexuels sur son site, suscitant des inquiétudes auprès de ceux qui en vivent. Mais finalement, ses dirigeants sont revenus sur leur décision. Nous avons contacté OnlyFans pour obtenir une interview, mais son service presse n’a jamais répondu à nos demandes.

Articles recommandés pour vous