Open d'Australie

Open d’Australie : Expulsion de Djokovic : "injuste" selon son co-entraîneur

Le Slovaque Marian Vajda, l’un des deux entraîneurs avec le Croate Goran Ivanisevic du Serbe Novak Djokovic, a condamné la "décision injuste" de l’Australie d’expulser le numéro un mondial non vacciné.

© AFP or licensors

21 janv. 2022 à 13:19Temps de lecture1 min
Par AFP

Le Slovaque Marian Vajda, l’un des deux entraîneurs avec le Croate Goran Ivanisevic du Serbe Novak Djokovic, a condamné la "décision injuste" de l’Australie d’expulser le numéro un mondial non vacciné, tout en gardant l’espoir pour l’avenir, dans un entretien à un site d’information slovaque.

"C’était un processus politique", a déclaré l’entraîneur slovaque au Sport.sk dans ses premiers commentaires depuis l’annulation du visa de Djokovic avant l’Open d’Australie.

"C’était une décision malsaine et injuste et cela aura certainement des conséquences importantes, car c’était aussi une invasion dans sa vie privée, sa famille", a déclaré Vajda dans l’entretien publié jeudi.

Djokovic a quitté Melbourne dimanche après avoir échoué dans une ultime tentative de rester et de disputer le premier Grand Chelem de l’année, où il visait un 21e titre majeur, un record.

Son départ spectaculaire a fait suite à une longue bataille juridique entre le champion et les autorités australiennes.

"Il est clair que toute cette situation l’a touché mentalement", a déclaré Vajda. "Cela va le blesser pendant longtemps et il sera difficile de le lui faire sortir ça de sa tête", a ajouté Vajda.
"Il est clair que toute cette situation l’a touché mentalement", a déclaré Vajda. "Cela va le blesser pendant longtemps et il sera difficile de le lui faire sortir ça de sa tête", a ajouté Vajda. © AFP or licensors

M. Vajda s’est dit "choqué" par la décision d’expulser Djokovic, avec qui il n’a pas communiqué depuis le retour de la superstar du tennis à Belgrade.

L’obstination de Djokovic à ne pas se faire vacciner pourrait désormais compromettre ses chances de disputer les trois autres tournois du Grand Chelem, avec des points d’interrogation sur ses projets d’avenir.

"Il est clair que toute cette situation l’a touché mentalement", a déclaré Vajda. "Cela va le blesser pendant longtemps et il sera difficile de le lui faire sortir ça de sa tête", a ajouté Vajda.

Il a toutefois insisté sur le fait que Djokovic survivrait à ce revers. "Novak est fort, inébranlable et n’a pas encore dit son dernier mot en tennis", a-t-il déclaré.

Novak Djokovic a quitté le territoire australien

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous