Météo

Orages en Corse et Autriche : un seul et même phénomène météorologique rare, qui a traversé la moitié de l’Europe

© AFP or licensors

Orages en Corse et Toscane, tempête en Autriche : ces événements meurtriers sont en fait issus d’un seul et même phénomène météorologique rare en Europe, qui est très probablement un derecho, comme le confirment plusieurs météorologistes.

Ce système orageux est né du côté de Barcelone durant la nuit du 17 au 18 août, et est remonté jusqu’en République tchèque, en passant par l’Italie, la France, la Slovénie et l’Autriche. Il aura parcouru près de 1500 km, selon le météorologue Scott Duncan, qui l’a suivi à la trace grâce à Blitzortung, site qui cartographie les éclairs en temps réel. Une distance parcourue en une dizaine d’heures, durant lesquelles près de 160.000 éclairs seront détectés, avec des rafales atteignant les 225 km/h à Marignana, dans le nord-ouest de la Corse.

Un "monstre" qui aura arraché toitures, arbres, détruit maisons, voitures et mobiliser urbains et inondés des rues. Avec ce bilan dramatique : cinq morts en Corse, cinq en Autriche et deux en Toscane, et des dizaines de blessés.

Orages en Corse : des Belges sur place

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Un phénomène rare en Europe

Ce phénomène météorologique est naturellement rare, car il doit remplir toute une série de conditions, très bien détaillées dans ce thread d’un amateur de météorologie, Nahel B. : il est notamment question de rafales convectives qui doivent dépasser les 90 et les 120 km/h, d’une zone de vents s’étendant sur au moins 400 km de long, et 100 km de large, et d’un parcours clairement identifiable.

Loading...

Des critères qui semblent remplis, selon Johannes Dahl, le cofondateur d’ESTOFEX, plateforme d’échanges pour météorologistes, au Washington Post, et au moins deux chercheurs de l’ESSL, le laboratoire européen de recherche des tempêtes violentes, sur Twitter. C’est un phénomène d’autant plus exceptionnel qu’il a eu lieu en Europe : la plupart des derechos observés surviennent en Amérique du Nord.

Ce méga orage trouve probablement son origine dans les températures inhabituellement élevées en Méditerranée. Cette vague de chaleur marine a créé un environnement propice aux orages extrêmes, à cause de l’humidité engendrée.

Loading...

La Méditerranée trop chaude

La Méditerranée est une des zones de la planète qui va le plus souffrir du changement climatique : les vagues de chaleur et incendies qui ont touché l’Italie, l’Espagne, le Portugal et l’Algérie sont un avant-goût de ce qui pourrait devenir le quotidien estival des 500 millions de personnes qui habitent le bassin méditerranéen.

Au large de Marseille et des Baléares, l’eau a atteint les 30 °C en surface, une situation qui n’est pas sans conséquence pour la faune et la flore aquatique de cette mer fermée. Ses eaux se réchauffent 20% plus vite que le reste du monde, entraînant la disparition de toute une série d’espèces, qui seront remplacées par d’autres, tropicales, plus habituées à ces températures élevées. Un remplacement d'espèces qui va bouleverser tout l'écosystème, et les activités économiques qui en découlent.

Sur le même sujet

France : la Corse se réveille après une nuit sans nouveau drame, au lendemain d'intempéries meurtrières

Monde Europe

Autriche : une tempête provoque la mort de cinq personnes dont deux enfants

Monde Europe

Articles recommandés pour vous