RTBFPasser au contenu
Rechercher

Belgique

Orpéa : pas de faits suffisamment graves en Wallonie pour saisir le Parquet selon la ministre Morreale

08 mars 2022 à 12:00Temps de lecture1 min
Par Belga

Les inspections menées dans les maisons de repos du groupe Orpéa en Wallonie ont permis de déceler des problèmes dans deux ou trois établissements du groupe, sans toutefois pouvoir justifier d'éventuelles plaintes en justice.

"Des informations que nous pouvons avoir aujourd'hui des inspections multiples qui ont été menées dans les différentes maisons de repos du groupe en Wallonie, aucune ne justifierait pour l'heure de faits transmissibles au Parquet", a indiqué mardi la ministre wallonne de la Santé, Christie Morreale (PS) en commission du Parlement wallon.

 

L'exception plutôt que la règle

Après la publication le mois dernier du livre "Les fossoyeurs" dénonçant les pratiques du groupe Orpéa en France, la ministre wallonne avait demandé à l'AVIQ de mener différents contrôles dans les établissements gérés par le groupe en Wallonie.

Sur base des premiers résultats de ces contrôles, la ministre Morreale a indiqué que les normes d'encadrement du personnel dans les établissements visités sont rencontrées ou en voie de l'être.

Les repas servis dans ces maisons de repos ont également été jugés de "qualité satisfaisante". Néanmoins, deux ou trois établissements ont été épinglés pour leurs repas, de même que des manquements dans l'organisation des soins. Des avertissements ont été émis à leur encontre, mais rien qui ne puisse justifier de saisir la justice, a précisé la ministre.

Sur le même sujet : JT du 01/02/2022

Orpea : Quid des inspections dans les maisons de repos de Wallonie ?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Scandale dans les "Ehpad" en France : le groupe privé Orpea sommé de rembourser 55,8 millions d’euros à l’Etat

Monde

Scandale dans les "Ehpad" en France : Orpea change de gouvernance pour tenter de tourner la page

Monde

Articles recommandés pour vous