Régions Brabant wallon

Ottignies : le chantier RER progresse enfin sur la ligne 161

© RTBF jch

02 sept. 2022 à 14:36Temps de lecture3 min
Par Jean-Claude Hennuy

La SNCB et Infrabel (gestionnaire de l’infrastructure ferroviaire) ont fait le point sur l’évolution du chantier RER (ligne 161) à hauteur d’Ottignies, ce vendredi matin. Avec Namur, Ottignies est la principale gare de Wallonie. Chaque semaine, entre 120.000 et 135.000 voyageurs passent par cette gare du Brabant wallon, un site ferroviaire d’autant plus important qu’il dispose d’une bifurcation vers Louvain-la-Neuve.

Entamés début 2020, les travaux de mise à quatre voies avaient à nouveau pris un train de retard, à cause des confinements Covid. Mais le chantier a bien avancé depuis lors. Cette partie de la ligne 161, entre Bruxelles et Ottignies, devrait être fonctionnelle pour le Réseau Express Régional en décembre 2026, sauf nouvelle surprise !

Avancer par phases

Alors que le chantier RER patine sur la ligne 124 Bruxelles-Nivelles (blocage de Linkebeek), celui de la ligne 161 (tronçon entre Bruxelles et Ottignies) progresse enfin et, comme prévu, par périodes successives. Notamment pour ne pas perturber le trafic ferroviaire habituel. "Depuis 2020, on a démonté un ancien faisceau de voies", explique Henri Vandeputte, directeur programmation pour la ligne 161 chez Tuc Rail, filiale d’Infrabel. "Ensuite, on a décaissé le talus près de la gare d’Ottignies. Environ 50.000 m³ de terres ont été évacuées. Dans la zone dégagée, on a construit un premier quai provisoire, ainsi qu’un quai définitif. On a déjà réalisé une plateforme de deux voies. Les voies concernées sont installées. Actuellement, nous travaillons surtout au niveau des caténaires. Des travaux de signalisation sont également en cours. Cette partie-là du site devrait être en service à la fin d’octobre prochain".

Fermeture de ligne exceptionnelle

Exceptionnellement, du 29 octobre au matin jusqu’au 6 novembre au soir, soit pendant neuf jours, le trafic ferroviaire sera totalement interrompu afin d’installer les nouveaux aiguillages entre la sortie sud d’Ottignies et la bifurcation vers Louvain-la-Neuve. "On fait le maximum pour éviter une interruption totale de trafic, mais en moyenne, nous devons procéder de la sorte une semaine par an et par ligne", explique Frédéric Sacré, porte-parole d’Infrabel. Rappelons que les équipes d’Infrabel travaillent souvent la nuit et occasionnellement le week-end afin de réduire au maximum l’impact des chantiers sur le trafic des trains.

Objectif décembre 2026

Sauf surprise, la mise à quatre voies pour le RER de la ligne 161 (Bruxelles-Ottignies) sera opérationnelle à la fin 2026. "Nous progressons d’ouest en est, par étapes", souligne Frédéric Sacré, porte-parole d’Infrabel. "L’ouest, c’est le côté des voies passantes entre Namur et Bruxelles. Ces derniers mois, on a aménagé un quai provisoire et une voie provisoire. Ils serviront quand même pendant six à sept ans, pour pouvoir assurer le trafic et l’accès le plus aisé possible des voyageurs durant les différentes phases de renouvellement de cette gare d’Ottignies. Le chantier progressera ensuite vers l’est, en travaillant sur deux voies et un quai à la fois. En 2026, on sera au niveau du bâtiment voyageur. Et en 2029, ce sera la fin complète des travaux, en ce compris les voies qui desservent aussi Louvain et Charleroi".

Bifurcation LLN fin 2023

La jonction Ottignies Louvain-la-Neuve devrait être équipée des quatre voies pour la fin 2023, si tout va bien. "Pour l’instant, on est dans les clous !", commente Frédéric Sacré. "Mais on sait que le projet RER est d’une extrême complexité et que les budgets sont importants". Le "milliard vertueux" évoqué en 2017 par l’ancien ministre de la mobilité, François Bellot, risque d’ailleurs de ne pas être suffisant au vu de l’inflation galopante.

Nouvelle gare en 2029-2030

Plus que jamais, la prudence reste de mise quand on parle d’agenda. "La toute nouvelle gare d’Ottignies sera peut-être terminée à la fin de l’année 2029", commente Marianne Hiernaux, porte-parole de la SNCB. "Mais nous restons prudents sur la date. Ce sera plutôt en 2030. Cela dépend de nombreux facteurs. L’enquête publique pour cette nouvelle gare et ses abords est en cours. Nous espérons avoir le permis fin de cette année-ci et débuter les travaux en 2023". Le bâtiment sera moderne et surtout plus pratique. Il devra faciliter l’intermodalité des transports et reconnecter les quartiers actuels. Il facilitera les accès à la gare pour les vélos, les piétons et les automobilistes.

 

 

Journal télévisé du 2/09/22

Sur le même sujet

Perturbations à la gare d’Ottignies jusqu’au 13 novembre, suite aux travaux du RER

Mobilité

Travaux inutiles à Rhode-Saint-Genèse : un parking vélos construit à l’endroit où des bâtiments ont été détruits pour le RER

Regions Bruxelles

Articles recommandés pour vous