Régions Brabant wallon

Ottignies : une nouvelle asbl pour aider les adolescents au bord du décrochage scolaire

L’asbl Potentia vient de créer à Ottignies un centre d’accueil pour les jeunes confrontés au décrochage scolaire ou sur le point de quitter leur cursus scolaire.

© asbl Potentia

Pas facile pour beaucoup d’élèves de garder espoir en l’avenir ! Aux classiques difficultés du parcours scolaire, viennent s’ajouter les conséquences des différentes crises qui suscitent beaucoup de stress et d’incertitude. Crise sanitaire, contexte économique difficile, changement climatique, instabilité géopolitique et autres défis sociétaux peuvent plomber le moral de certains jeunes. Et parfois, cela conduit au décrochage scolaire.
Les services d’aide existants sont débordés. C’est dans ce contexte qu’une nouvelle asbl, baptisée "Potentia", a vu le jour en juin dernier dans la province du Brabant wallon, afin de soulager un secteur d’aide saturé et de réduire les listes d’attente des jeunes en difficulté et de leurs familles souvent très éprouvées.
 

Centre d’accueil

Objectif du projet : accueillir les élèves en difficulté dans un centre spécialisé installé à Ottignies. Le centre vient en aide aux adolescents qui ne sont plus capables de suivre les cours ou qui ont besoin d’une pause dans leur scolarité. "Nous voulons agir dès les prémices du décrochage", souligne Brigitte Allaer, directrice de l'asbl. "Nous voulons éviter que les jeunes en difficulté plongent dans une situation trop grave. Nous tentons de leur éviter de finir aux urgences ou en psychiatrie pédiatrique." L’asbl s’adresse aux élèves de l’enseignement secondaire ordinaire.


Développer son potentiel

En accord avec l’école et le médecin traitant, le jeune participe à des ateliers en groupe ou personnalisés, 1 à 5 jours par semaine, pour une durée de 3 mois, renouvelable une fois. Au travers d’ateliers en groupes ou personnalisés, les bénévoles de l’association font découvrir au jeune son potentiel et l’aident à valoriser ses forces et ses talents. A retrouver confiance en lui aussi ! "Nous proposons des activités différentes de celles qu’on peut rencontrer à l’école", explique la directrice. "Il faut remotiver les jeunes. Les activités et les ateliers sont variés. Cela va d’activités artistiques à des groupes de parole entre jeunes en passant par des promenades dans la nature". Passionnés et riches de formations diverses, les membres de l’association ont à cœur d’intégrer les familles dans le processus d’évolution de leur enfant. A terme, Potentia espère pouvoir accueillir entre 30 et 40 jeunes.

Partage d’expériences

Confronté au décrochage de sa fille il y a quelques années, un père de famille nous a fait part de son expérience. "Ma fille n’avait aucun problème jusqu’en 4e secondaire. En peu de temps, au début de la 4e année, elle a commencé à avoir des angoisses à l’école. Cela s’est aggravé rapidement. Un matin, elle a craqué. Une sorte de burn-out scolaire. On a vite compris que la forcer à se rendre à l’école ne servirait à rien. On a testé une autre école. Nouvel échec ! Nous avons alors fait appel à une thérapeute. Puis, à une association d’aide aux élèves en décrochage scolaire. Il a fallu du temps, mais notre fille a fini par remonter la pente, à retrouver un rythme quotidien normal. Elle a réussi ses études secondaires en organisant son travail différemment. Avec de l’aide et via le jury central. Aujourd’hui, elle est en 3e année ingénieur commercial. Cela prouve qu’il faut oser aller demander de l’aide. J’ai d’ailleurs décidé d’apporter mon aide et de partager mon expérience au sein des bénévoles du nouveau projet Potentia. Je veux encourager les jeunes et leurs parents aussi, car il y a des solutions".

Informations pratiques sur le site : www.asblpotentia.be
 

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous