Les Grenades

Où en est-on dans la représentation télévisée de l’intersectionnalité ?

© Tous droits réservés

Temps de lecture
Par Lysiane Colin*, une chronique pour Les Grenades

Cet article est le résumé d’un mémoire, ce travail de recherche universitaire est publié en partenariat avec le master Genre.

Après onze ans d’absence, les personnages de Sex and the City (SATC) sont enfin de retour depuis 2021 sur nos petits écrans avec la série And Just Like That

Cette dernière était extrêmement attendue par les fans de SATC, le programme original étant connu pour son portrait novateur de l’amitié féminine, introduisant la notion de sororité, ainsi que ses discussions sur la sexualité des femmes. La popularité de Carrie, Charlotte, Samantha et Miranda va d’ailleurs au-delà de la sphère médiatique, la série étant étudiée dans nombre de recherches académiques.

Loading...

En 2017, une nouvelle série diffusée sur la chaîne américaine Freeform (précédemment connue sous le nom d’ABC Family) est présentée comme le nouveau Sex And The City : The Bold Type. Le programme est créé par Sarah Watson et se base sur l’ancienne rédactrice en chef du magazine Cosmopolitan, Joanna Coles. Tout comme SATC, The Bold Type ancre sa narration dans la ville cosmopolite de New York et raconte l’histoire de (trois) jeunes femmes évoluant ensemble dans leur vie professionnelle et privée.

►►► Retrouvez en cliquant ici tous les articles des Grenades, le média de la RTBF qui dégoupille l’actualité d’un point de vue féministe

La série dépeint la sororité féminine au centre de sa narration, sans oublier ses thématiques sur la sexualité féminine, le girl power et son parti-pris féministe. Toutefois, un élément démarque The Bold Type de son prédécesseur : le portrait central de l’intersectionnalité.

Loading...

The Bold Type : diversité et émancipation des personnages féminins

La série s’inscrit dans le contexte post-féministe actuel, ainsi que dans la quatrième vague de féminisme. The Bold Type représente une diversité de personnages féminins dans une optique intersectionnelle (intégrant l’ethnicité, l’âge, l’orientation sexuelle, la classe, etc. à ses portraits féminins) et donne voix à plusieurs perspectives féminines concernant les combats genrés actuels (notamment le mouvement #MeToo, le harcèlement sexuel, le body positivity, etc.)

Un des éléments centraux de la série concerne la représentation de la sororité et de l’entraide féminine à plusieurs niveaux, renversant les stéréotypes traditionnels apposés aux amitiés entre femmes. Que ce soit la rédactrice en chef, Jacqueline, qui pousse ses jeunes autrices à suivre leur passion et qui promeut le féminisme au travers de tous ces articles dans le magazine Scarlet ou le soutien mutuel que les trois personnages principaux s’accordent entre elles.

Cette sororité transperce aussi dans les thématiques, notamment par la mise en évidence du harcèlement sexuel, physique et moral des femmes sur le lieu de travail, ces lignes narratives montrant le pouvoir que l’entraide féminine a sur la visibilité de ces thèmes.

Enfin, The Bold Type est une série engagée qui aborde nombre de thématiques féministes liées aux genres, à la sexualité et aux femmes. Au travers de ses cinq saisons, la série couvre la fluidité sexuelle, le plaisir sexuel des femmes, le port du voile, le cancer du sein et son impact sur la "féminité", l’impact moral du harcèlement sexuel, l’émancipation des femmes, etc.

Kat Edison : nouvelle représentation de l’intersectionnalité

Toutefois, ce qui démarque réellement The Bold Type d’autres séries comme SATC ou Girls, c’est son portrait novateur d’un personnage intersectionnel dans un rôle principal sur une chaine TV publique aux États-Unis. L’intersectionnalité, qui tire ses principes du Black Feminism (un mouvement aux États-Unis datant des années 1970 qui critique le manque de prise en compte des femmes de couleur dans les mouvements féministes), est définit comme la prise en compte de toutes les caractéristiques sociales d’une personne afin de comprendre les discriminations qui la concernent. Il s’agit donc de voir une personne à l’intersection de son genre, son orientation sexuelle, son ethnicité, sa classe, etc.

Kat Edison est l’un des trois personnages principaux de The Bold Type. C’est une jeune femme biraciale et queer. Plusieurs éléments rendent sa ligne narrative novatrice : sa relation amoureuse avec une féministe lesbienne musulmane (Adina), sa place au sein d’un collectif féminin fort et la construction de son personnage au fil des saisons, complexifiant celui-ci dans ses caractéristiques intersectionnelles.

© Tous droits réservés

Kat est une jeune femme qui va se découvrir, autant sur les questions d’ethnicité que d’orientation sexuelle, et qui va utiliser son expérience afin d’aider d’autres femmes intersectionnelles dans leurs combats, premièrement par les réseaux sociaux puis par la politisation de son combat au sein d’une campagne politique.

►►► Pour recevoir les informations des Grenades via notre newsletter, n’hésitez pas à vous inscrire ici

L’actrice jouant Kat, Aisha Dee, dit de son personnage : "[Kat] n’est pas juste la ‘meilleure amie’ du personnage blanc. Elle est émancipée et confiante […] Kat Edison : sans remord, franche, courageuse, la femme que j’ai toujours voulu être. […] Elle prend position et défend sa propre personne et toute autre voix marginalisée afin d’avoir un impact sur les changements [sociétaux]". Son personnage se définit donc comme une jeune femme qui ne demande qu’à être entendue, au-delà de son image et des préjugés que les autres ont sur elle.

En décembre 2021, au moment de la première diffusion de And Just Like That…, nous perdions l’écrivaine et militante afro-américaine bell hooks. Ses contributions concernant le Black Feminism et l’intersectionnalité ont dépassé les frontières des États-Unis et son héritage est présent au sein même de la pop culture.

L’intersectionnalité est plus que jamais d’actualité : elle a enfin percé à la télévision et offre une multitude de portraits tous plus complexes les uns que les autres (par exemple celui de Rue dans Euphoria, Mia dans Little Fires Everywhere ou Elena dans One Day At a Time).

Ces personnages ont besoin de visibilité à la télévision et dans les autres médias, afin que plus de personnes puissent se retrouver dans la culture populaire actuelle.

Quelle visibilité pour les personnes LGBTQIA+ - Les Grenades, série d'été

Les Grenades - Série d'Eté

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

*Lysiane Colin est diplômée en Information et Communication, en Cinéma et en Études de genre. Elle est très intéressée par tout ce qui touche au féminisme, à l’intersectionnalité, aux droits des femmes et des personnes LGBTQ+. Son domaine de compétence concerne les représentations des femmes, de la sexualité et de l’intersectionnalité dans les médias de la pop culture.

© Tous droits réservés

Si vous souhaitez contacter l’équipe des Grenades, vous pouvez envoyer un mail à lesgrenades@rtbf.be.

Les Grenades-RTBF est un projet soutenu par la Fédération Wallonie-Bruxelles qui propose des contenus d’actualité sous un prisme genre et féministe. Le projet a pour ambition de donner plus de voix aux femmes, sous-représentées dans les médias.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous