Icône représentant un article video.

Belgique

"Où est passée la gratuité scolaire ?", le coût de la rentrée trop élevé selon la Ligue des Familles

Rentrée scolaire : facture salée pour les parents

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

A deux semaines de la rentrée, les cartables commencent doucement à se remplir. Plumier, stylo, chaussures de gym… Et désormais matériel informatique. La facture des coûts scolaires est salée pour les foyers. Et les chiffres de l’année 2021-2022 publiés pas la Ligue des familles ce mercredi ne diront pas le contraire.

"Où est passée la gratuité scolaire ?", s’interroge la Ligue des familles dans le titre de sa dernière étude consacrée aux frais scolaires. Et pour cause, les frais liés à la scolarité restent très élevés en Fédération-Wallonie-Bruxelles.

Pour démontrer cette réalité, la Ligue des familles a interrogé des parents à trois reprises durant l’année scolaire 2020-2021. 1997 parents ont répondu au premier questionnaire en septembre 2021, 976 au deuxième en janvier 2022 et 817 à la fin de l’année. Résultat : le coût moyen de la rentrée par enfant s’élève à 255€ en primaire, et 428€ en secondaire. Une facture trop salée, estime l’association.

Loading...

Le coût du matériel informatique

D’autant plus qu’il s’agit là des montants hors matériel informatique. Et ces derniers font exploser le coût de la rentrée scolaire. En effet, quand l’école demande du matériel informatique, comptez 483€ pour un enfant de primaire, et 655€ pour un enfant inscrit en secondaire – soit une augmentation de 70% pour les élèves du secondaire, et de 90% pour le primaire.

Or, comme le constate la Ligue des familles, "pour plus de la moitié des élèves de secondaire (56%), l’école demande désormais un ordinateur." Même chose pour 13% des enfants du primaire. Or, "il y a cinq ans, nous relevions que quasi aucune famille ne devait payer pour du matériel informatique", regrette l’association.

Loading...

Les écoles ont-elles le droit d’imposer cela à leurs élèves ? Non. Dans le cas de l’école primaire et des élèves du 1er degré de secondaire, il est interdit d’imposer l’achat d’un ordinateur, tablette ou tout autre objet informatique. Concernant les élèves de 2e, 3e et 4e degré du secondaire, l’achat ne peut être que proposé.

Pourtant, dans certaines écoles – et surtout depuis la crise sanitaire -, il est difficile de se passer du matériel informatique. "L’ordinateur, ce n’est pas écrit ‘obligatoire’, mais plein de choses se passent par l’informatique et ne pas en avoir, c’est un vrai problème", témoigne un parent auprès de la Ligue des familles.

© Getty Images

L’enseignement qualifiant, le plus cher pour les familles

Autre constat relevé par la Ligue des familles dans son étude : c’est l’enseignement qualifiant qui coûte le plus cher aux familles. Comptez 689€ pour un enfant inscrit dans le secondaire professionnel et 1048€ si l’école demande du matériel informatique.

Couteaux, tissus, chaussures de sécurité… Les frais de matériel spécifique à l’option qualifiante peuvent coûter entre 218€ et 273€.

Loading...

Evidemment, ces coûts varient d’une école à l’autre. "5e professionnelle section bois, on a dû acheter beaucoup d’outils en début d’année car plus fourni par l’école en 5e. Coût d’environ 1000 euros. Liste fournie en juin, ce qui a permis d’acheter le matériel sur 3 mois", confient des parents auprès de l’association.

Pourtant, l’enseignement qualifiant est "davantage fréquenté par les familles de milieux populaires", souligne l’association. "La relégation scolaire et l’absence de gratuité font donc payer un double prix à ces familles : leurs revenus sont plus faibles et leurs factures plus élevées."

Vers la gratuité en primaire d’ici 2023 ?

Comme l’explique la Ligue des familles, l’objectif de cette étude est, d’une part, de "proposer une photographie précise de la réalité des familles en matière de coûts scolaires". Et, d’autre part, "d’utiliser ces éléments pour proposer un montant de subvention aux écoles pour l’enseignement primaire et un plafonnement des voyages scolaires dans l’ensemble de la scolarité."

Dans la foulée de la gratuité en maternelle, l’association plaide en effet pour l’introduction la gratuité des fournitures scolaires en primaire. D’abord auprès des 1re et 2e années en 2023 et ensuite aux autres années de primaire. "En fonction des options choisies, cela représente un coût entre 3,25 et 4,75 millions € par année d’étude – une somme relativement peu importante à l’échelle du budget de la Fédération Wallonie- Bruxelles."

A noter que la Ligue des familles plaide également pour la gratuité immédiate des frais au sein de l’enseignement qualifiant, dès la rentrée 2023.

En attendant, et pour éviter les abus, l’association appelle à appliquer un "maximum à facturer" pour les fournitures scolaires. Un petit pas pour les familles, qui espèrent voir leurs tickets de caisse diminuer.

Sur le même sujet

Gratuité scolaire pour les élèves de 1re et 2e primaire : un projet de décret qui ne va pas assez loin ?

Belgique

Budget de la Fédération Wallonie-Bruxelles : 150 millions pour l'énergie, la gratuité étendue aux 1re et 2e primaire dès 2023

Belgique

Articles recommandés pour vous