RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Liège

Ouffet: la société Galvaco veut installer une éolienne pour réduire sa facture d'énergie

L'entreprise Galvaco s'est spécialisée dans une technique contre la corrosion.
05 mai 2022 à 12:15Temps de lecture2 min
Par Marc Mélon avec C. Adam

Les prix de l'énergie continuent de flamber. Conséquence: certains entrepreneurs ont du mal à joindre les deux bouts. Et ils cherchent des solutions.

L'un d'entre eux souhaite installer une éolienne, c'est la seule manière d'assurer sa survie. Et il espère obtenir le permis. Nous nous sommes rendus dans cette société, en région liégeoise.

Une société très énergivore

Dans le parc artisanal d'Ouffet, l'entreprise Galvaco s'est spécialisée dans une technique contre la corrosion. "Nous trempons les aciers que nous recevons de nos clients dans un bain de zinc en fusion à 450 degrés" explique Stéphane Gohy, directeur technique. "Le but, c'est de les protéger contre la corrosion et la rouille."

La société est très énergivore. Pour réduire sa consommation, Galvaco a installé des panneaux photovoltaïques. "Cela demande énormément d'énergie, c'est la raison pour laquelle, il y a quelques années, Galvaco a investi dans 415 panneaux photovoltaïques. Mais malheureusement, ça ne représente que 7% de notre consommation totale" poursuit le directeur technique.

En six mois, la facture électrique est passée de 20.000 à 50.000 euros

Le montant des dernières factures d'électricité a explosé. "L'énergie, c'est deux fois et demi le prix de ce qu'elle coûtait il y a six mois. Ça veut dire que notre facture électrique de 20.000 euros par mois est passée à 50.000. C'est tout simple" confie Jean-Michel Bosson, directeur du site.

Avec la société Engie, Galvaco souhaite implanter sur son terrain une seule éolienne dont le mât mesure 180 mètres. "Avec cette éolienne, l'énergie sera directement injectée dans notre outil de production" ajoute Jean-Michel Bosson. "Cela représente 100.000 euros d'économie des frais de distribution de réseau, et la location du terrain qui nous appartient puisqu'il est sur notre site, c'est aussi 20.000 euros. Donc, au total, c'est 120.000 euros de gains de coûts d'énergie sur une année."

Une question de survie

Ce qui permettrait à l'entreprise Galvaco de mettre un peu beurre dans ses épinards. Si l'éolienne n'est pas, dans les meilleurs délais, en activité,
Galvaco pourrait mettre la clé sous le paillasson. "Nous arrivons au bout de notre permis d'exploitation, il se termine en 2024. Ça nécessite des investissements colossaux, plusieurs millions d'euros. C'est une entreprise qui déjà, quand tout va bien, dégage des marges très faibles, on parle de 1 ou 2% bruts. Au jour d'aujourd'hui, on va directement vers de la perte. Ce ne sera juste pas possible d'investir, on sera donc obligés de mettre la clé sous le paillasson."

Avant le 27 mai prochain, les habitants de la région sont invités à faire
part de leurs observations aux autorités communales.

Articles recommandés pour vous