RTBFPasser au contenu
Rechercher

Ecologie

Oui, les voyageurs sont réceptifs aux options de compensation carbone

Oui, les voyageurs sont réceptifs aux options de compensation carbone.
06 mai 2022 à 11:00 - mise à jour 06 mai 2022 à 14:57Temps de lecture2 min
Par RTBF avec AFP

Nombre de compagnies aériennes proposent désormais à leurs passagers de compenser l'empreinte carbone de leur vol en participant à des projets de reforestation, comme avec Air France, ou en soutenant la production de carburant d'aviation durable constitué à partir d'huiles ou de graisses de cuisson, comme avec Lufthansa.

Des initiatives qui s'apparentent à du greenwashing pour certains experts de l'environnement mais qui ont une résonance auprès de 37% de voyageurs dans le monde.

Le voyage responsable n'est plus la lubie de quelques écolos

Alors que les vacanciers sont dans les starting-blocks pour finaliser leurs projets de voyage de l'été à venir, une étude internationale révélée par le voyagiste Expedia à l'occasion de son congrès annuel démontre combien les voyageurs sont conscients des enjeux du tourisme sur l'environnement. Pas moins de sept voyageurs sur dix ont déjà décidé un jour de ne pas réserver un voyage parce qu'il ne correspondait pas aux principes d'un séjour dit "durable"

Reste à définir ce qu'est un voyage "responsable". Dans un premier temps, l'impact environnemental prime plus que tout puisqu'il s'agit du critère le plus souvent souligné, à hauteur de 69%. Dans 66% des cas, un voyage est dit responsable s'il soutient l'économie locale tandis que 65% considèrent aussi que les cultures et les communautés locales doivent être accompagnées. Ne pas participer au tourisme de masse constitue une moindre attente, avec seulement 52% de personnes interrogées acceptant de visiter des destinations moins célèbres

1 voyageur sur 3 privilégie l'option bas carbone

S'il ne s'agit ici que de réponses déclaratives, cette étude montre combien les voyageurs sont conscients de la nécessité de repenser le voyage pour le rendre moins impactant tant d'un point de vue environnemental que social.

La preuve : 65% pensent réserver des transports et des hébergements en phase avec l'environnement pour leur prochain voyage.

70% sont même prêts à sacrifier leur confort, à subir un temps de trajet plus long ou à dormir dans un hébergement peu pratique pour peu que le séjour soit en phase avec leurs convictions. 

Parmi les solutions pour vivre un voyage plus responsable, il y a les programmes de compensation carbone, qui séduisent 37% de sondés. Cependant, 30% avouent qu'ils aimeraient bénéficier davantage d'options de ce type pour les voyages en avion, 28% pour les trajets en train et 26 % pour les voitures de location. 

Cette étude Expedia réalisée par le cabinet Wakefield Research a été effectuée auprès d'un échantillon de 11.000 voyageurs, interrogés dans onze pays différents, dont la France, l'Allemagne, les Etats-Unis, le Brésil, l'Inde, la Chine et le Japon.

Sur le même sujet

Verra-t-on bientôt des avions à sièges superposés ?

Voyages

De l'électricité majoritairement verte dans les pays du G7 d'ici 2035, une première

Economie

Articles recommandés pour vous