Regions Liège

Ourthe : des opérations de curage, plus d’un an après les inondations

A Comblain-la-Tour, des opérations de curage de l’Ourthe sont en cours.

© RTBF

22 août 2022 à 12:58Temps de lecture1 min
Par Anne -Catherine Croufer avec Caroline Adam

Plus d’un an après les inondations, il y a toujours des cailloux et des pierres dans l’Ourthe. Un curage est donc nécessaire. Nous nous sommes rendus à Comblain-la-Tour, où les grues et les camions sont en pleine action.

Au total, 800 mètres cubes de sédiments vont être enlevés.
Au total, 800 mètres cubes de sédiments vont être enlevés. © RTBF

Lors des inondations de juillet 2021, de nombreux gravats ont été charriés par la rivière, ce qui donne encore aujourd’hui des sortes d’îlots où s’accumulent de la boue, des cailloux, du sable, et où pousse même de la végétation. Un obstacle qui ralentit le flux normal de l’eau. "Les opérations de curage sont importantes parce qu’elles permettent de garantir le bon écoulement de l’eau, de limiter les risques d’inondations, et de maintenir le bon état écologique du cours d’eau, ici en l’occurrence, celui de l’Ourthe" explique Sarah Pierre, porte-parole du SPW mobilité et infrastructure.

Il faut recréer un plan de dragage

Pourtant, cela fait des années qu’il n’y a plus eu de curage de l’Ourthe. Une opération indispensable selon le bourgmestre de Hamoir, Patrick Lecerf : "Moi j’appelle ça tout simplement de l’entretien. Nous avions dans les années 90, après les grandes inondations, obtenu un plan de dragage raisonnable, raisonné et concerté sur l’ensemble du cours d’eau. Malheureusement, ce plan est tombé à l’eau. Nous, ce qu’on exige, c’est qu’on se remette autour de la table, avec tous les acteurs, et qu’on recrée un plan qui fasse le bonheur de tout le monde, mais surtout qui entretienne la rivière régulièrement."

Ces travaux ne vont pas tout résoudre, mais les riverains que nous avons rencontrés se sentent soulagés : "Ce sera mieux pour les habitants d’ici, ils seront au moins rassurés. Sinon, ça monte trop vite les eaux, et ça fait peur à tout le monde" témoigne Eric.

Au total, 800 mètres cubes de sédiments vont être enlevés ici, soit l’équivalent de 80 camions. D’autres travaux suivront, à Hamoir centre également. Un petit pas dans la lutte contre les inondations.

Sur le même sujet

ING Liège Opéra : la monnaie pour les commerçants, c’est fini

Regions Liège

Articles recommandés pour vous