Ozzy Osbourne ne voit "pas le moindre intérêt" à reformer Black Sabbath

Ozzy Osbourne n'a "pas le moindre intérêt" pour une reformation de Black Sabbath

© Frazer Harrison - Getty Images

08 sept. 2020 à 10:50Temps de lecture2 min
Par Classic 21

Le chanteur a expliqué qu’il ne voyait aucun intérêt à refaire des concerts avec Black Sabbath dans le futur.

Le groupe emblématique de heavy metal avait mis fin à sa carrière en 2017 avec quelques concerts à Birmingham, là où tout avait commencé. Et depuis, quelques rumeurs ont circulé sur une éventuelle reformation.

Cependant, Ozzy coupe court à celles-ci après avoir été interrogé sur le sujet. En effet, Tony Iommi, le guitariste, a récemment confié qu’il n’était pas contre une reformation de Black Sabbath.

Ozzy explique au magazine Rolling Stone : "Non, pas pour moi. C’est fini. La seule chose que je regrette, c’est de ne pas avoir joué le dernier concert avec Bill Ward à Birmingham. Je me suis vraiment senti mal à ce sujet."

"Ça aurait été super. Je ne sais pas pourquoi cela ne s’est pas fait, mais ça aurait été super…"

"J’ai parlé à Tony [Iommi] quelques fois, mais je ne vois pas le moindre intérêt à refaire un autre concert," continue-t-il. "Peut-être que Tony s’ennuie pour le moment."

Dans une récente interview pour l’émission "Trunk Nation" sur SiriusXM, Tony Iommi avait parlé de la tournée d’adieu de Black Sabbath, "The End" : "C’était super de pouvoir sortir à nouveau et faire cette tournée d’adieu. Pour être honnête, je me sens un peu mal avec cela car c’était en fait mon choix, ma faute, car suivre ce rythme de tournée n’était pas bon physiquement. Rentrer à 4 heures du matin après un concert à l’hôtel, c’était difficile. On vivait à un rythme comme à nos 20 ans."

Quand on lui a demandé s’il aimerait refaire un concert une seule fois avec Black Sabbath, il a répondu : "Je pense que cela serait bien, si on pouvait le faire. Mais c’est compliqué avec Sabbath, car c’est une grosse machine, vous ne pouvez pas faire des concerts occasionnels, car il y a l’équipe, et toute l’installation. Cela devrait s’étaler sur une tournée d’un an ou 18 mois… Je ne suis opposé à rien, mais je voudrais le faire d’une manière différente."

Il a cependant précisé : "J’ai adoré la période avec Ronnie [James Dio], on déchirait avec ce groupe [Heaven & Hell], c’était génial. Et puis après on s’est reformé avec Black Sabbath et Ozzy, ce qui était super, pour terminer. Mais je pense que si Ronnie était en vie, c’est avec lui que je ferais quelque chose maintenant."

 

Ozzy s’est déjà plaint par le passé de Tony Iommi : après avoir expliqué que ce dernier l’aurait critiqué car il parlait pendant ses solos en live, et qu’il n’avait “pas passé un bon moment” pendant la tournée, il s’en est encore pris au guitariste dans une interview fin 2018 :

"Est-ce que j’aime travailler avec lui ? Pas vraiment. Est-ce que je l’apprécie en tant que personne ? Oui, je l’adore," a-t-il confié.

"Mais si on me demande s’il y avait un leader dans Black Sabbath, je dirais que c’est lui, car sans ses riffs de guitare, on serait toujours assis là en répétition à se demander quoi faire."

Il a ajouté qu’il est "passé à autre chose" et considère cette reformation avec le groupe comme une rencontre avec son ex après 30 ans…

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Les 50 ans de "Paranoid" de Black Sabbath

Articles recommandés pour vous