Regions Liège

Palais de justice de Verviers : "la déconstruction est inévitable" selon la Régie, des courriers peu aimables échangés avec la Région

La façade "Janson" du palais de justice de Verviers

© RTBF - François Braibant

21 mai 2021 à 18:01Temps de lecture2 min
Par François Braibant

La Régie des bâtiments et l'administration wallonne continuent de s'opposer à propos du Palais de justice de Verviers. Selon la Régie, la bâtisse est dangereuse. Il faut déconstruire au plus vite, sinon elle va s'écrouler. Pour la fonctionnaire déléguée de la région, Cette urgence à démolir est suspecte et surtout il n'y a pas de projet de reconstruction derrière.

"Totalement irresponsable", "la toiture va tomber"

Des courriers peu aimables ont été échangés cette semaine entre l'administrateur général de la Régie des bâtiments et la fonctionnaire déléguée, à la suite du refus le 11 mai dernier de permis de déconstruction. 

"Il nous semble totalement irresponsable", écrit Laurent Vrijdags pour la Régie, "en toute conscience du danger, de ne pas prendre en considération soit un effondrement incontrôlé de la toiture qui pourrait s'aplatir sur les étages inférieurs en écrasant tout sur sa descente, soit un glissement de cette toiture sur [...] la voie publique. [...] une chose est certaine pour les ingénieurs en stabilité consultés, la toiture va tomber si rien n'est fait au plus vite".

Selon l'administrateur général de la Régie, cette partie du Palais de justice de Verviers a été mal reconstruite par des prisonniers pendant la guerre, sous l'autorité allemande, peut-être par sabotage. Les bétons ne sont pas assez épais et pas assez renforcés. Aujourd'hui, des fissures et des crevasses dans les planchers montrent des fers rouillés. Tout ça risque de crouler explique-t-il. 

"Quoi qu'on fasse du Palais de justice par la suite" nous a expliqué Laurent Vrijdags, "cette phase de déconstruction est inévitable vu l'état du bâtiment." L'administrateur général de la Régie assure avoir l'intention de "reconstruire par la suite" ce qui aura été démonté. Cependant, aucune décision n'a encore été prise. Avant de décider de reconstruire, avant de débloquer un budget pour le faire, il faut savoir pour qui on reconstruit et à quoi le bâtiment sera destiné. 

Bref, cette décision est suspendue à l'attitude de la justice qui ne sait pas encore si elle veut rentrer dans ce Palais verviétois ou si elle en veut un nouveau.

"Manquements graves",  "propriétaires négligents"

La dernière phase des travaux projetés laisserait un vide derrière une façade étançonnée. C'est la situation dont ne veut pas l'administration wallonne - d'accord avec la ville de Verviers - qui craint le "provisoire définitif" à l'image des échafaudages du Palais de justice de Bruxelles. La fonctionnaire déléguée a refusé le permis de déconstruire cette aile dite "Janson". La Régie des bâtiments demande à la Région de retirer ce refus de déconstruire. 

Le SPW territoire, logement, patrimoine et énergie a répliqué par un courrier d'avocat. Il invite la Régie des bâtiments à introduire un recours. Ce courrier évoque des "manquements graves de la Régie des Bâtiments", l'accuse de tenter "d'infléchir la décision [...] sous le poids du fait accompli" et souligne que "les autorités compétentes [...] n'agissent pas au service de propriétaires à ce point négligents et relâchés que la ruine de leurs biens commanderait forcément d'en permettre la démolition...". 

Entre la branche fédérale et la branche wallonne de l'administration, l'ambiance est tendue. Une réunion teams a malgré tout été programmée la semaine prochaine pour tenter de trouver une solution au problème du Palais de justice de Verviers.


 

Articles recommandés pour vous