RTBFPasser au contenu
Rechercher

Drame de Bracquegnies

Paolo et Nino F., le conducteur et son cousin à l'origine du drame de Strépy-Bracquegnies

21 mars 2022 à 16:15 - mise à jour 21 mars 2022 à 16:15Temps de lecture1 min
Par Anthony Roberfroid

Au lendemain du drame qui a fait six morts et dix blessés graves au Carnaval de Strépy-Bracquegnies ce dimanche, les profils des deux personnes à l'intérieur du véhicule qui a foncé sur la foule se précisent.

Actuellement privés de liberté, Paolo et Nino F., deux cousins nés respectivement en 1988 et 1990, sont tous deux originaires de La Louvière. Paolo était au volant. 

Ce dimanche, ils revenaient de boîte de nuit comme en atteste une vidéo postée sur la page personnelle de Paolo F.. Peu avant 5h du matin, on peut également voir une vidéo prise par le conducteur, au volant de sa voiture, dans les rues de La Louvière. À plusieurs reprises, l'homme dépasse les limitations de vitesse. D'après les premiers éléments retrouvés sur les profils des réseaux sociaux de Paolo F., l'homme est un amateur de voiture et de vitesse.

Story Facebook publiée par Paolo F. avant l'accident à Strépy

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Paolo F. était connu de la justice. Il a été déchu du droit de conduire en 2017 avant de suivre et de réussir des examens de réintégration (pratique, théorique, médical et psychologique). "Aucun des deux n'a d'antécédents correctionnels" explique Damien Verheyen, substitut du procureur du roi de Mons. "Mais un des deux a des antécédents en matière de roulage. Je n'en connais pas la nature exacte et je ne suis pas en mesure de dire s'il s'agissait du passager ou du conducteur", précise-t-il. 

Un juge d'instruction a été saisi du chef de meurtre. Les deux personnes sont actuellement en détention préventive et devraient être présentées devant la Juge d'instruction Dans la soirée.

Une enquête est donc ouverte pour meurtre mais les faits pourraient être requalifiés d'homicide involontaire. Cela dépendra des résultats des tests sanguins puisque l'un d'eux a subi des examens toxicologiques pour détecter la présence de drogue ou d'alcool. Les premiers résultats font état de 0,29mg/ litre d’aire alvéolaire expiré pour le chauffeur, Paolo F. 

Rien ne permet donc de déterminer s'il s'agit d'un acte délibéré ou non. Mais la piste terroriste est pour l'instant écartée. "Des perquisitions ont été menées au domicile des deux suspects et aucun élément relatif à une quelconque radicalisation ou à un quelconque extrémisme n'a été découvert", précise le substitut du procureur du roi de Mons. 

Drame de Strépy-Bracquegnies : Le conducteur adepte de vitesse

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Drame de Strépy-Bracquegnies : Paolo F, le conducteur de la BMW, reste en prison

Regions Hainaut

Drame de Strépy-Bracquegnies : qu’est-ce qu’un système anti-collision et quelles sont ses limites ?

Articles recommandés pour vous