Economie

Parité Euro/Dollar : "L’euro devrait se renforcer par rapport au dollar à terme", quand le contexte se sera amélioré

L'invité dans l'actu

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

14 juil. 2022 à 10:29Temps de lecture3 min
Par Miguel Allo

On le lit partout depuis quelques jours : un euro égale un dollar. Les deux monnaies ont maintenant la même valeur. Cela s'explique par une forte chute de l'euro dernièrement par rapport au dollar qui, lui, s’est renforcé. Tentons de comprendre quelles sont les conséquences et ce que cela implique pour les entreprises et les consommateurs en Belgique.

Pourquoi la valeur de l’euro a-t-elle baissé à ce point ?

Pourquoi la valeur de l’euro a-t-elle baissé à ce point ? Mais aussi, pourquoi celle du dollar s’est-elle renforcée ?

Plusieurs raisons expliquent ces phénomènes économiques. Il y a tout d'abord, une situation plus compliquée actuellement en Europe qu'aux Etats-Unis qui a conduit à affaiblir la monnaie européenne par rapport à la monnaie américaine, explique Charlotte de Montpellier, macroéconomiste à la banque ING.

Cela a donc conduit à affaiblir la monnaie européenne par rapport à la monnaie américaine. "Comme il y a beaucoup de risques dans l’économie, le risque de récession et des risques de crise énergétique, certaines monnaies en profitent finalement beaucoup et c’est le cas du dollar, qui s’est apprécié par rapport à beaucoup de monnaies différentes", ajoute la spécialiste.

La politique monétaire

Ajoutons à ce constat, la politique monétaire qui est un élément important. "C’est vraiment le fait que la Banque centrale aux États-Unis a commencé très fortement à relever ses taux d’intérêt et ce n’est pas le cas en Europe. On sait que ça va arriver, mais de manière beaucoup plus douce, beaucoup moins agressive. Et donc, ce différentiel de taux d’intérêt conduit la monnaie américaine à s’apprécier par rapport à l’euro."

Une situation temporaire ou amenée à durer ?

Selon cette macroéconomiste, tant qu’il y aura des risques comme ceux que l'on peut voir actuellement et "tant qu’on a des craintes sur l’approvisionnement en gaz pour l’hiver en Europe, probablement que le dollar va rester très fort par rapport à l’euro." Mais elle explique aussi qu'à plus long terme, en sachant qu'actuellement le dollar est trop fort par rapport à sa parité de pouvoir d’achat. Et donc "si on compare le prix des biens en Europe et aux États-Unis, le dollar devrait à un moment ou à un autre commencer à baisser, c’est-à-dire que l’euro devrait se renforcer par rapport au dollar à terme". Mais cela ne pourra se faire que quand le contexte actuel se sera amélioré.

Les biens et services de la zone € vont devenir plus attractifs dans la zone $

En principe, si les biens et services de la zone Euro deviennent plus attractifs dans la zone Dollar, nos entreprises devraient pouvoir exporter vers cette dernière avec plus de facilités. Pour les entreprises européennes qui exportent en dollars, "c’est clairement un avantage", explique Charlotte de Montpellier.

Des entreprises qui sont donc plus compétitives dans un contexte où les coûts augmentent de façon importante. Voilà pour la bonne nouvelle, mais cette spécialiste ajoute : "ça dépend de comment elles produisent ces biens et services. Et si les entreprises ont dû importer beaucoup de biens, et notamment des matières premières qui sont généralement labellisées en dollars — elles ont donc acheté en dollars — elles ne bénéficient pas tellement de ce gain de compétitivité. Ça dépend donc vraiment du type de biens qu’elles produisent."

Aussi bien les ménages que les entreprises, ces matières premières coûtent finalement plus cher simplement parce que le dollar s’est renforcé

Autrement dit, les entreprises en zone Euro qui doivent acheter des matières premières, souvent en dollars, "on importe la moitié en dollars, donc c’est quand même beaucoup — ces entreprises-là sont plutôt perdantes de la situation actuelle." Charlotte de Montpellier ajoute, que cela ne concerne pas uniquement les entreprises, mais aussi les ménages qui importent de l’énergie. Sur les marchés internationaux, l’énergie est en dollars. Cela concerne donc tout le monde : "aussi bien les ménages que les entreprises, ces matières premières coûtent finalement plus cher simplement parce que le dollar s’est renforcé."

Une inflation qui se renforce en Europe

Notons enfin, concernant les biens et services, "le problème", note Charlotte de Montpellier, "c’est qu’un euro faible et un dollar fort rapportent encore de l’inflation, et on sait qu’on a déjà beaucoup d’inflation. Donc les prix augmentent très vite. Tous les biens et services qui sont en dollars à la base vont nous paraître plus chers. Ça va donc finalement encore renforcer la situation de l’inflation en Europe".

Sur le même sujet

L'euro repasse au-dessus du seuil de parité avec le dollar

Economie

L'euro tombe sous la parité avec le dollar pour la première fois depuis décembre 2002

Economie

Articles recommandés pour vous