Icône représentant un article video.

On n'est pas des pigeons

Partout en Europe, les hôtels peinent à remonter la pente

12 janv. 2022 à 12:15Temps de lecture2 min
Par On n'est pas des pigeons

En Belgique et partout en Europe, les hôtels sont quasi vides. De nombreux établissements tournent aujourd'hui en-dessous d'un seuil de rentabilité. D'autres, déjà durement touchés, envisagent même de prolonger leur fermeture. 

Le personnel hôtelier est affecté à d'autres tâches

New hospitality protocols post COVID-19
New hospitality protocols post COVID-19 © Getty Images

A Nivelles, dans cet hôtel dédié à une clientèle business, les employés sont sur le pont. Le taux d'occupation de l'hôtel est d'environ 50%, contre 90% habituellement. Ce sont généralement les séminaires d'entreprises qui remplissent le carnet de réservation. Mais en ce début d'année, l'agenda se vide petit à petit. Le personnel se retrouve même en surplus face à une clientèle plutôt timide.

Yves-Henri Feltz confirme: "Janvier, habituellement est un mois qui est très bon au niveau business. Et donc, on tourne avec de grands séminaires résidentiels aussi. Des entreprises qui font leur kick-off meetings pour le début d'année. " et déplore: Ca, on n'a plus."

L'établissement doit donc se réorganiser.

On déplace le personnel au restaurant et au bar, afin de servir les nombreux clients qui viennent au bar et au restaurant.

Yves-Henri Feltz, responsable développement commercial à l’Hotel Van der VAlk Nivelles - Sud , décrit la situation ce mois de janvier : "Comme il y a moins d'activité dans notre centre de congrès, voire plus du tout. Que les séjours en chambre soint réduits en ce moment, le personnel qui était affecté à ces deux départements, on les déplace, si je puis m'exprimer ainsi, au restaurant et au bar. Afin de servir les nombreux clients qui viennent au bar et au restaurant."

La situation est généralisée chez nous

Aujourd'hui, les réservations sont limitées et se font en dernière minute. Depuis le début de la crise, plusieurs établissements ont dû fermer leurs portes en Belgique. En cause: un manque de clientèle et de main d'oeuvre.

Il y a eu aussi beaucoup d'abandons de poste dans de nombreuses fonctions. Par rapport à un manque de perspective, de demande de sécurité d'emploi et de revenus.

"Certains, en effet, sont absents pour raison de quarantaine. Mais il y a eu aussi beaucoup d'abandons de poste dans de nombreuses fonctions. Par rapport à un manque de perspective, de demande de sécurité d'emploi et de revenus.", souligne Thierry Neyens, administrateur de la Fédération HoReCa Wallonie

Un protocole sanitaire est d'application dans les hôtels. Le CST vous sera demandé uniquement pour accéder aux espaces de restauration. De nombreux établissements tournent aujourd'hui en-dessous d'un seuil de rentabilité. Le secteur espère rapidement des mesures de soutien et un plan de relance.


Retrouvez "On n’est pas des pigeons" du lundi au vendredi à 18h30 sur la Une et en replay sur Auvio.

Pour plus de contenus inédits, rendez-vous sur notre page Facebook.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous